La démission surprise de Trevor Noah

Le comédien Sud Africain Trevor Noah, a annoncé sa démission du “ daily show” qu’il présente chaque nuit du lundi au vendredi depuis 7 ans. Et il faut avouer que le comédien qui fait la satyre politique depuis 7 ans l’a selon l’opinion des chronique de la diaspora avec succès. Il était admiré de tous et d’ailleurs certaines rubriques ses satyres politiques étaient reprises par des journalistes politiques et certains analystes aussi pourquoi alors démissionner Soudainement sans aucune indice au préalable?

Les chroniques de la diaspora ont essayé de fouiller ici et là, ils sont retrouvés avec un article de pages six intitulés “ Dua Lipa , Trevor Noah spark dating rumors with NYC dating night”. En lisant cet article, les Chroniques de la diaspora se sont posées la question de savoir , qu’est ce qu’il ya de mal à u. Jeune célibataire d’explorer ses options? Il s’avère qu’il avait repris sa relation avec son ex Minka Kelly et que s’il était en rendez-vous d’amour avec l’autre , l’on peut déduire qu’il était en train de tromper sa petite amie. Est ce que cette situation peut expliquer sa démission?

Les chroniques de la diaspora pensent que c’est une possibilité. Certainement , il ne veut pas subir l’humiliation que subit le coach de l’équipe de basket de Boston, qui apparemment aurait perdu son boulot de coaching pour avoir eu une relation consensuelle avec une femme mariée qui serait selon les reportages, l’épouse du vice président de l’équipe de Boston. Et l’opinion publique ne lui a pas fait cadeau . Certains sont allés loin en tenant des propos qu’il devrait repartir au Nigeria simplement parce qu’il a eu une aventure et en passant a trompé une actrice très aimé qui elle est la petite ami est coach. Bref c’était une petite analyse que les chroniques de la diaspora voulaient faire.

Il est certain que Trevor ne veut pas que les gens soient dans ses affaires de lit. Et quitter la place publique te permet de vivre et mieux préserver ta république. La rigueur avec laquelle les médias et socio média traitent les personnalités publique, meme tromper une amie parait aussi grave que commettre des crimes comme le vol, le viol les chroniques n’ont pas envie de dire meurtre mais certains meurtriers ont aussi des défenseurs dans l’opinion publique bref c’est étonnant tout même.

Bref , la comédie de Trevor nous manquera . Mais enfin c’est mieux de préserver sa réputation parfois . Ceci est la perspective des chroniques de la diaspora suite à la démission surprenante de Trevor Noah.

Hypothèque: un programme intéressant pour achat de propriété

Une banque de la place a entamé un programme pilote d’hypothèque en faveur des communautés défavorisées. Le programme a pour but de rendre l’acquisition d’immobilier accessible à tous.D’une manière générale , pour acheter une maison aux USA, les gens font recours à des prêts en banque pour obtenir des contrats d’hypothèque ou de mortgage. Ces contrats sont conditionnés par des exigences suivantes:

  • Faire un acompte  d’au moins 20% de la valeur de la maison. Pour une maison qui coûte $ 100,000 par exemple, l’acompte serait  une avance de $ 20000.
  • Avoir un bon  pointage de  crédit.  Avoir un bon  pointage de crédit est utile,  car cela permet  de signer l ‘hypothèque ou d’autres formes de prêts   avec  des taux d’intérêts favorables. Selon la compagnie Equifax, pour espérer avoir un  taux d’intérêt favorable pour un prêt,  il faudrait avoir un crédit score variant entre 740 et 850. Si ton crédit score est entre 300 et 559, ton taux d’intérêt pour des prêts en banque sera très élevé. Et la banque hésite à prêter de l’argent aux gens dont le pointage crédit varie entre 300 et 559. Pour ne pas dire vous aurez moins de chance que vos prêts soient approuvés par la banque.
  •  Il faut aussi  payer ce que l’on appelle le closing fees ou frais de signature de contrat . Ce que l’on peut traduire par frais de signature d’hypothèque.  Dans le maryland par exemple, les closing fees sont à 3.5% du prix d’achat de la maison. Et si l’on prend l’exemple d’une maison dont le prix d’achat est de $100,000, closing fees seraient de $3500.

Voici donc les conditions requises pour espérer signer une hypothèque. Mais avec le programme pilote  que Bank of America a  implémenté, toutes ses conditions sont plus requises pour les nouveaux propriétaires. En effet,   avec ce programme, banque of America, ne considérera plus le crédit score de la personne pour le qualifier pour une hypothèque; Le 20% d’acompte du prix de la maison,  ni les closing fees ne sont plus nécessaires.  Cependant

Il vérifiera le revenu, les fractures pour voir si vous les payez régulièrement. En plus,  ce programme ne s’applique qu’ à des personnes qui  achètent la maison pour la première fois. Alors si vous  rêviez d’être propriétaire de maison aux USA,  c’est le moment de  contacter cette banque pour de plus amples informations. Cependant, comme ce programme n ‘est pas un programme pilote, il n’est disponible que dans  quelques villes. Il s’agit de Miami, Charlotte et Détroit. Et si le programme connaît un succès,  il sera étendu dans d’autres villes.

Aux amis des Chroniques de la diaspora , ceci est une nouvelle qu’il faudrait prendre au sérieux si vous envisagez acquérir une propriété dans un avenir proche. Prière de me renseigner et de voir comment ce programme peut vous être utile. Certains considèrent qu’être propriétaire d’une maison est l’un des critères parmi tant d’autres qui définit ce fameux rêve américain. Evidemment, cette affirmation est discutable.

Querelle entre frere Pogba: quelles lecons a tirer?

Depuis Lundi 29 Août 2022 , il est reporté que Mathias Pogba  allait faire des révélations insolites sur son frère Paul Pogba. Parmi ces révélations il y a le fait que selon Mathias Pogba  son frère aurait  vu un marabout pour  faire des gris-gris contre Kylian Mbappé la star de l’équipe de France.  Les gris gris « maraboutage » aurait pour but de jeter un mauvais sort a Kylian Mbappé afin qu’il ait des blessures  physique l’empêchant ainsi de bien jouer et briller dans l’équipe nationale de France.Une histoire made in Nigerian Movies, made in Les Buzz sur les réseaux sociaux

L’équipe d’avocats de Paul Pogba, titulaire en équipe de France,qui joue actuellement à la Juventus Turin, a porté plainte pour extorsion.  La police française mène  une investigation  sur les accusations faites par le footballeur selon cet article de cnn publié lundi 29 Août  Footballer Paul Pogba’s claims of extortion and threats being … – CNN,   .

 L’affaire tourne autour d’une histoire de kidnapping qu’aurait organisée Mathias et les amis d’enfance de Paul pour lui soutirer 13 millions d’Euro. C’est suite à cette plainte que son Mathias a  fait sa sortie  médiatique via twitter et en plusieurs langues:  francais, anglais, italien et espagnol.  Il accuse son frère  de ne pas être un modèle pour la société et la jeunesse, que ses coéquipiers devraient se méfier de lui car il rend visite au marabout pour affecter la performance de ses adversaires. L’ affaire  ressemble à un scénario de film de nollywood, a une scène de vie courante dans les rues de Brazzaville ou dans une autre capitale en Afrique; mais c’est aussi les lignes d’histoire que l’on trouve sur les réseaux sociaux.

Au départ tout le monde a cru que c’était une affaire de jalousie entre frères. Mais lorsque hier les enquêteurs français ont annoncé qu’effectivement Paul Pogba a avoué qu’il consulte   un marabout pour se protéger contre d’éventuelles blessures, l’affaire  prend la tournure d’un aspect spirituel qui a tout d’un coup  frustre certains fans de Paul qui pourtant au début le soutenaient.

Certains sont etonnes d’entendre qu’un musulman consulte des marabouts ou un charlatan  ou un feticheur. Appeler le comme  vous voulez. Certainement selon ses critiques la vrai spiritualite c’est l’islam,le chritianisme le boudhism et j’en passe. Pourtant dans le chriniasme par exemple, surtout sa forme moderne, celles des églises de réveil encouragent les gens à faire des combats spirituels,  de prier afin que la faveur  de  Dieu s’aligne à leur désirs et aspirations,  Et certainement pour Paul Pogba le marabout assure mieux sa protection que la croyance en DIEU à travers  Jésus Christ ou Le Prophète Mohammed.  Le clashe spirituel en afrique tout comme dans les milieux des africains vivant en occident n’est pas nouveau. Ce qui m’étonne, c’est la surprise que les gens manifestent lorsqu’ils apprennent que  Paul consulte un marabout. Tout le monde crie au sacrilège, alors que nous savons tous que Paul est originaire de la Gunee conakry et dans beaucoup de pays africain les gens consultent des marabouts, etmeme certains chretiens ont des “peres spirituels”.  

Et, il y a un aspect que l’on oublie que même dans le christianism moderne, le pasteur joue  le rôle de marabout puisque certains l’appelle père spirituel.  Cette affaire de marabou il vaudrait mieux la laisser à côté car ce qui relève de la croyance  à une divinité personne ne le maitrise, sauf la personne qui croit en ce qu’il croit et que si cette croyance se manifeste en des faveurs matérielles il n’ya que cette personne qui peut en témoigner. J’ai un oncle qui fut président d’une équipe de football  à Brazzaville lors des grands matchs, et toute l’équipe allait au cimetière pour consulter les ancêtres   pour avoir leur faveur durant le match.  Est ce que cela marche, je n’en sais rien.  Ce qui est vrai est que lorsque l’on est chretiens on fait des prières pour avoir la faveur de Dieu à travers Jésus Christ .

   

 Bref les Chroniques de la diaspora n’ont pas vraiment d’opinions à propos de l’ affaire car les investigations sont en cours et qu’une extorsion est un crime sérieux. Et sur la question spirituelle à vous de juger.  Par contre les Chroniques  de la diaspora préfèrent se focaliser sur ce qui est concret à savoir que Paul subit des menaces de son frère, qu’il aurait été kidnappé pour lui extorquer 13 millions d’euros. La question   qu’il faudrait se poser est celle de savoir depuis quand Paul a subi les menaces de cette bande de malfaiteurs.   La réussite d’un membre d’une famille est une complexité dans la culture africaine,  Tu deviens la source de revenu pour tout le monde.  Les gens penseront  que tu devrais régler les problèmes de tout le monde. C’est pour cela que beaucoup de ses jeunes africains qui signent des grands contrats sont exposés à des vautours qui durant leur carrière professionnelle leur soutirer de l’argent. Et à la fin de leur carrière ils redeviennent monsieur tout le monde, leur vie ne se reflète pas aux millions qu’ils ont amassé durant leur carrière.  Il ya  pleins de choses a dire a propos, il faut reconnaître il ya manque d’éducation financière pour ce qui pensent que son frère qui a réussi doit lui donner sa part et soutenir sa vies : mais aussi pour celui qui a des moyens financiers  que tu ne pas regler les problemes de tout le monde en leur offrant des sous, le jour que tu decide d;arreter  tu deviendra le sorcier  et consorts. Il vaut mieux d’apprendre à quelqu’un de pêcher que de lui donner son poisson.  C’est le même problème que  certains jeunes africains subissent aujourd’hui de leurs parents qui les ont aidés à payer leurs études à l’etranger.  Une fois que ces parents savent que tu as un boulot quelque part ils attendent  cette taxe ou impôt imaginaire l’envoie des transactions western union ou money gram.  C’est a dire oublie tes besoins tes désirs et priorité nous qui sommes restés en Afrique.  Et lorsque tu décides de dire non, cela devient un sacrilège.  Une mentalité bizarre! Même lorsque l’on a des millions si on ne met de la discipline dans la gestion de son argent, on peut être ruiner très tôt. Il faut beaucoup de discipline et un peu d’égoïsme a savoir on ne peut pas donner aux autres plus de 10% de ce que l’on gagne par mois c’est trop: et c’est comme cela que se créent des sangsues autour de soi.

 Les Chroniques de la diaspora considèrent que toutes les familles ont des problèmes et que les linges sales se lavent en famille. Cependant, on ne peut s’empêcher de tirer de l’affaire  Pogba, quelques leçons de vie.

 En fait, la famille  peut être une source de support. Être entouré de sa famille c’est une bonne chose. Cela peut permettre de partager des  responsabilités économiques. Lorsque des membres d’une  même famille vivent ensemble, cela réduit le prix du loyer pour tout le monde, cela peut permettre à tout le monde de pouvoir épargner de l’argent, les arrangements pour la garde des enfants  et des membres du troisième âge deviennent facile .

 Mais la famille  peut aussi être  une source de destruction, la jalousie s’installe entre frères et sœurs, la réussite de l’un réveille l’esprit de jalousie et d’envie chez les autres. Celui qui a réussi peut être appelé voleur d’étoile etc…

Pourtant,  c’est aussi la famille qui donne le meilleur support que l’on peut avoir . Mais pour que cela soit possible, il faudrait que tout le monde ait une éducation financière que leur fera comprendre que tu gagnera a la sueur de ton front, que il ne faut pas faire de ton frère ta source de revenu, que lorsque l’on travaille il faut épargner et investir, qu’il faut être généreux envers ceux qui t’ont soutenu  mais cela ne veut pas dire  que tu dois soutenir leur vie financière à 100% les Chroniques de la diaspora recommandent de consacrer 5 à 10 % de ces revenus mais l’idéal serait de leur apprendre à pêcher. et l’éducation financière fera du bien a tous.

Processing…
Success! You're on the list.

Annulation des dettes des étudiants:  quel est l’impact sur les finances des ménages.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont emprunté de l’argent pour aller à l’université aux USA. Le gouvernement a décidé d’annuler leur  dette de près de 10,000pour  certains  et   près $20,000 pour les autres..

Les conditions d’annulation de dette sont les suivantes

$ 10,000 seront éliminés pour les ménages qui ont un revenu annuel de moins $125,000

20,000 seront éliminé pour les ménages qui ont un revenu annuel de $250,000

Aussi, il faudrait que la dette date d’avant 30 juin

Selon les estimations du gouvernement, près de 43 millions de personnes seront affectées par cette décision Ceci permettra   aux ménages  ayant reçu cette élimination de dette de souffler. car comme on le sait, la dette d’études est la dette la plus importante qui affecte la vie réelle après les études. Il est reporté que ceux qui ont pris des prêts pour aller à l’université reportent les décisions les plus importantes de la vie pour plus tard. Les décisions comme  se marier, commencer une famille et même commencer un business sont repoussées à plus tard à cause du poids que cause la date d’études.

Ceci dit, cette décision du gouvernement est la bienvenue. C’est certainement une décision politique; mais nous ne sommes pas ici sur les chroniques de la diaspora intéressés par l’aspect politique de la décision. Ce qui nous intéresse, ce sont les effets  de la décision sur les finances des ménages.

C’est en réalité une opportunité qui n’arrive qu’une fois dans la vie surtout pour ceux qui travaillent mais n’arrivent pas à remplir les  fins de mois à cause de la date d’études. Avec cette élimination de dette ils pourront, enfin s’acheter une maison, considérer ce mariage qu’ils ont remis à plus tard. Ils pourront fonder cette famille qu’ils ont toujours voulue, ils pourront enfin considérer créer cette entreprise qu’ils ont toujours rêvée créer. La question qui se pose par contre est celle de savoir, qu’elle est le sort de ceux qui se sont sacrifiés et payer leurs dettes en totalité avant cette annonce du gouvernement fédéral?

La réponse à cette réponse est difficile. Ce qui est vrai c’est que beaucoup se plaignent car pour avoir été des citoyens responsables en payant leurs dettes d’études, ils apparaissent comme des perdants  et que les  autres ont eux un meilleur deal.  

Pour les Chroniques de la diaspora, c’est une bonne chose que le gouvernement fédéral  ait décidé d’annuler les dettes de ceux qui les ont pris en premier lieu pour aller à l’université. Les chroniques de la diaspora font partie de ceux qui pensent que les études universitaires devraient être gratuites et tout le monde devrait avoir accès à l’éducation supérieure.

En attendant que cela n’ arrive, les Chroniques de la diaspora aimeraient rappeler à ses lecteurs et auditeurs que les études universitaires aux USA sont pour ceux qui ont les moyens ou ceux qui n’ont pas peur de dettes. Cette dette il faut l’avouer peut te  pourrir  l’existence d’aucun  après avoir fini les études. La preuve est l’engouement avec lequel la population des USA a reçu la nouvelle de l’élimination de la dette.

Juste pour dire que les futurs étudiants continueront à se poser la question de savoir comment feront ils  pour payer mes études universitaires. 

Tout dépend effectivement de la manière dont les parents se préparent pour les études de leurs enfants. En attendant, la prochaine annulation  des dettes d’ études, les Chroniques de la diaspora conseillent aux parents de jeter un coup d’œil sur les programmes 529. Ce n’est pas grand mais si l’on s’y prend très tôt cela peut faire la différence.

Processing…
Success! You're on the list.

Petite réflexion en ce jour spécial pour les femmes.

Petite réflexion en ce jour 8 Mars 2022

 En ce 8 Mars 2022, les Chroniques de la diaspora souhaitent une bonne fête à toutes les femmes du monde. C’est aussi une occasion de  rappeler à toutes  que d’énormes barrières ont été brisées. Du droit au vote, à l’accès au travail,  à la liberté de choisir son conjoint, à l’utilisation de la contraception  bref la liste est longue, les chroniques  de la diaspora suggèrent que  les femmes doivent être fière  du combat qu’elles ont mené . L’itinéraire n’a pas toujours été facile mais il faut saluer tous les progrès.

Cependant, ‘ même si plusieurs barrières ont été brisées, le combat des femmes est encore vaste et réel.’  Dans certains pays, du moins dans les pays où les choses sont prises au sérieux et surtout ceux qui comprennent la nécessité de garder les records, on constate que  pour le même genre de travail  les femmes sont moins rémunérées que les hommes. Les femmes sont aussi affectées par des interruptions de vie. Ce qui impacte leur carrière et leur vie professionnelle.   Il s’agit des interruptions comme la naissance d’un enfants , le devoir d’élever les enfants et même parfois s’occuper des parents  qui ont pris de l’âge.  Le dilemme entre la  vie familiale et la carrière professionnelle est réel pour les femmes. ce

Les femmes sont aussi affectées par les retombées du divorce.  Il est vrai que certains hommes payent la pension alimentaire regulieremenr, et que le partage des biens est devenu plus ou moins équitable en cas de divorce, mais le poids d’élever les enfants  est mis sur la femme. Ce qui fait qu’elle sacrifie sa carrière et ses ambitions. Et en passant manque les ressources nécessaires pour embrasser un plan de sécurité financière  adéquat.    

Tous ces points que les Chroniques de la diaspora ont énuméré montrent que le chemin est encore long à parcourir. Ces interruptions mentionnées ci-dessus entravent réellement la vie financière des femmes. Ce qui peut expliquer les statistiques balancées ici la, selon lesquelles les femmes sont moins préparées pour la retraite que les hommes. Certaines perçoivent leur pension de retraite, d’autres même quand elles ont cotisé pour la retraite toute leur vie, elles ne savent pas à quel saint se vouer… Le troisième âge est financièrement difficile pour les femmes, alors comment peut-on y remédier? Ceci serait le focus des Chroniques de la diaspora pour le mois de Mars Un point de départ serait l’assurance vie comme l’indique cet article publié il y a quelques mois Famille et Mariage: pourquoi l’ambiguïté autour de l’assurance vie?

Famille et Mariage: pourquoi l’ambiguïté autour de l’assurance vie?

Famille et Mariage: pourquoi  l’ambiguïté autour de l’assurance vie?

L’été dernier, lors d’un dîner d’anniversaire, les Chroniques de la diaspora  ont  participé à une discussion très intéressante sur les mariages et l’assurance vie .  Au tour de la table  sur laquelle l’équipe des Chroniques de la diaspora était installée, il y avait une dame   qui  prodiguait  des  conseils à  son jeune  homme.  Elle disait au jeune homme   qu’il serait préférable d’épouser une femme venat de son pays d’origine. Elle avait avancé  plusieurs raisons pour soutenir son point de vue. Mais la raison qui a attiré l’attention des Chroniques de la diaspora était  celle liée à l’assurance vie et ses effets néfastes. En effet, la Dame affirmait   qu’elle était opposée au mariage entre des personnes de différentes origines parce que certaines femmes   forcent les hommes à acheter un plan d’assurance vie juste  après le mariage . Et selon elle, un plan d’assurance vie représente d’énormes risques;  que l’existence d’un plan d’assurance vie a tendance à alimenter des idées fatales; que beaucoup ont péri à cause d’un plan d’assurance vie. Après cette discussion, les Chroniques de la diaspora se sont posées la question de savoir pourquoi  existe t-il une méfiance  sur l’assurance vie? N’y a t’il pas d’avantages  à s’offrir un plan d’assurance  vie?  Découvrons la réponse sur les lignes qui suivent.Il existe plusieurs raisons qui alimentent la méfiance des gens à l’égard de l’assurance vie. Ce que les gens craignent le plus, est  le fait que le bénéficiaire d’un plan d’assurance vie précipite la mort de l’assureur afin d’être en possession de la somme d’argent  garantie par le plan d’assurance.   Lorsqu’elles ont entamé les recherches pour les besoins de cet article, les Chroniques de la diaspora ont eu du mal à trouver des articles pour soutenir ce point. Pourtant , la fraude en matière d’assurance vie est monnaie courante. C’est finalement dans WIkipédia que nous avons trouvé les exemples de fraudes d’assurance ou Insurance fraud – Wikipedia les plus édifiantes. Et on y trouve des exemples de toutes catégories de fraudes d’assurance:  fraudes médicales ou des meurtres liés à l’assurance vie.  Il y est cité un cas qui se passe à Los Angeles en 2006. Il s’agit de deux dames du 3eme age qui ont été accusées d’offrir de l’assistance aux hommes sans domicile fixe.  En récompense pour l’assistance, elles percevaient l’assurance vie de ces hommes sans domicile fixe. Et lorsque la période de contestation de la police d’assurance touchait à sa fin, ces deux dames, selon les allégations, faisaient tués ces hommes par hit and run accident.Sans doute, la dame  avec laquelle l’équipe des Chroniques de la diaspora ont  eu  le diner avec, faisait allusion à des cas pareils.

 L’instrument utilisé  pour le bien être de sa famille peut être fatal à soi -même. Comme on le connaît, lorsque l’on achète un plan d’assurance vie, on assure sa vie contre une somme forfaitaire que le bénéficiaire devrait recevoir en cas de décès. Et l’existence de cette somme peut motiver les personnes mal intentionnées à commettre l’acte  fatal. 

L’assurance vie  pousse aussi les gens à commettre des fraudes non fatales comme par exemple feindre sa mort afin de percevoir le montant d’assurance vie. Et dans le cas le plus étrange qui s’est déroulé il y’a  quelques , un prominent avocat de la Caroline du nord a effectivement orchestré son meurtre afin que son fils bénéficie 10 millions de dollars de plan d’assurance. C’est une histoire bizarre  et très énigmatique. Pour en savoir plus voici le lien http://www.foxnews.com/us/alex-murdaugh-shooter-appear-court-assisted-suicide-bond-hearing

L’autre raison pour laquelle certaines personnes n’aiment pas assurer leur vie est d’ordre culturel. En effet, dans certaines sociétés, il n’est pas culturellement approprié d’assurer sa vie . C’est aussi simple que ça. Les choses sont faites différemment.   En effet, la responsabilité  des obsèques et du partage des biens  revient à la famille des survivants. Si bien que dans ces genres de société nul ne se prépare pour  sa mort. Et ceci est fréquent dans les sociétés africaines. Car culturellement,  ce sont les survivants qui enterrent leur mort. Et cela se fait par le système de cotisation en place, système qui exige que chaque membre de  famille  contribue une somme. Ici il ne s’agit pas seulement de la famille nucléaire, mais il s’agit de la famille élargie, amis et connaissances.  Pour ceux qui vivent en Occident, le network d’amis et de connaissances n’est pas du tout élargi comme il le serait sur le continent. Pour ce fait, il n’est pas évident d’avoir le genre de cercle  d’assistance que l’on aurait en Afrique. D’où l’importance de contempler l’assurance vie.

Au-delà des raisons qui favorisent le doute, le contrat d’assurance vie n’est pas un contrat à ignorer. Les familles devraient  voir ce contrat et décider  si avoir un plan d’assurance est une bonne option. Ce contrat promet de payer une somme au bénéficiaire du contrat lors  du décès de l’assuré. Il y a forcément  des avantages à assurer sa vie.

Le premier avantage, c’est la protection des descendants. En effet, la raison pour laquelle on achète une police  d’assurance vie est  celle de se rassurer que sa famille est protégée  lorsque l’on est plus.  Certains pensent d’ailleurs que c’est la meilleure façon de s’assurer que sa famille maintient le standing de vie. L’assurance vie peut couvrir  les frais d’ hypothèque; ce qui garantit un endroit où vivre pour les descendants. 

Elle peut aussi servir à  payer les autres dettes que le défunt aurait contracté durant sa vie. Il s’agit des prêts personnels, des crédits bancaires  etc, ceci évite aux descendants d’hériter des dettes. Et d’ailleurs dans beaucoup de cas, certains héritiers renoncent à l’héritage pour le simple fait qu’ ils ne sont pas capables de faire face aux dettes liées au patrimoine qu’ils héritent. Donc lorsque l’assurance vie fait un paiement aux descendants du défunt cela leur permet  de faire face à ces dettes et autres obligations financières.

La deuxième raison pour laquelle l’assurance vie a des avantages est qu’elle permet de couvrir les frais d’obsèques et de funérailles de l’assuré. Les descendants ont la paix du cœur. Cela leur évite de se casser la tête sur comment faire pour financer les obsèques. Il est vrai que  le système des cotisations existe dans certaines cultures;  la solidarité culturelle qui existe dans certaines communautés n’est pas à négliger. Cependant , lorsque l’on vit en Occident cette solidarité est limitée. C’est d’ailleurs pour cela que certaines personnes font recours aux cagnottes digitales comme  gofundne.com et les autres. Il s’agit là d’ailleurs d’une demande d’aide au publique ; ce qui peut paraître difficile à digérer pour certains. Le mois dernier un artiste  qui durant toute sa vie à amasser des millions de dollars, est décédé et sa famille plaidait auprès du public de  contribuer à leur compte  gofundme, afin de  pouvoir financer les funérailles et obsèques de leur défunt. Plusieurs analyses à propos de cette affaire ont été faites sur plusieurs plateformes et YouTube en particulier. 

L’autre avantage de l’assurance vie est qu’il peut être considéré comme un plan d’investissement. Et pourquoi pas un plan de retraite. Mais ceci dépend de la police d’assurance que vous choisissez. La police que l’on appelle whole life insurance ou universale insurance est celle qui permet de convertir l’assurance vie en plan de retraite. 

Bref dans cet article, les Chroniques de la diaspora ont  voulu  non seulement mettre a nu les mauvaises conceptions que chacun peut avoir sur l’assurance vie, mais aussi présenter ses avantages.  Bien qu’il existe d’énormes risques de fraude ‘d’assurance vie, ses avantages ne sont pas à négliger non plus.  Prendre une police d’assurance vie est certainement une décision financière importante et certains pensent que c’est la meilleure façon de protéger ceux qu’on aime. A la question de savoir si chaque famille vivant en occident devrait avoir une police d’assurance, les Chroniques de la diaspora répondent oui. Elles ajoutent que c’est même une décision impérative  pour ceux qui aspirent à créer des communautés fortes et mieux intégrées.

Sujet délicat! Abordons le tout de même.

Les Chroniques de la diaspora aimeraient aujourd’hui aborder un sujet  qui peut susciter la controverse, mais il faut que l’on en parle tout de  même. Un événement  s’est déroulé dans un pays francophone d’Afrique. Et tout le monde veut comprendre le pourquoi et  le comment  sortir de la situation. Evidemment, sur le net chacun a sa manière d’aborder les questions qui se posent. Mais l’analyse qui a attiré l’attention   des Chroniques de la diaspora, est celle de ce monsieur  qui renvoie la responsabilité de la situation a la diaspora de ce pays d’Afrique.  Selon ce frère, la  situation que ce pays vit est beaucoup plus due à des raisons externes comme la question du FCFA et d’une manière générale celle du  pacte colonial et de ses implications sur la vie des citoyens. Il ajoute aussi que  la diaspora devrait endosser sa part de responsabilité sur la question.  La diaspora  de ce pays devrait  donner un coup de pouce à ceux qui sont au pays, en leur faisant comprendre les enjeux de la thématique du fcfa. Selon lui, ce pays ne sortira du gouffre que si la question du Fcfa est réglée. L’analyse du frère paraît très pertinente à première vue.

Cependant,  les Chroniques de la diaspora sont aussi tombées sur un autre monsieur, lui par contre venant d’un pays anglophone d’Afrique, qui pense que “ most of the african diaspora is broke in the west”.  Ceci veut simplement dire qu’ une bonne partie des membres de la  diaspora africaine en occident  a des difficultés à s’en sortir financièrement. Alors la question que l’on se pose est celle de savoir peut-on donner la responsabilité des questions aussi importantes que celles liées à l’avenir d’un pays à des gens qui se cherchent encore financierement?

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

La réponse serait certainement positive si comme le dit le frère africain anglophone  la diaspora n’était pas broke. Pourquoi la diaspora est-elle broke?  Cette  question est  le thème d’une analyse faite par le frère dans cette vidéo intitulée  Why are most African Diasporans Broke? – YouTube 

Dans cette vidéo, le frère a soulevé 7 à 8 raisons pour lesquelles la diaspora africaine est broke et nous allons les énumérer dans les lignes qui suivent. Par contre,  les Chroniques de la diaspora  aimeraient mentionner que la notion de African diaspora – Wikipedia  est une notion très vaste selon la définition de l’union africaine. L’analyse que les chroniques de la diaspora font  dans ce présent texte,  concerne  les membres de la diaspora africaine qui ont des liens avec un pays donné d’Afrique.  Ceci dit  , nous allons énumérer les raisons pour lesquelles ce monsieur  au nom de Phrankleen, on va ici rendre à césar ce qui est à césar, pense que la diaspora africaine n’arrive pas à s’en sortir financièrement  en Occident.

  • La première raison pour laquelle une bonne partie de la  diaspora africaine a des difficultés à s’en sortir c’est parce qu’elle manque d’éducation financière. Selon lui, le manque d’éducation financière  fait que les membres de la diaspora africaine  prennent très tôt de mauvaises décisions financières qui vont affecter négativement toute  leur vie  en Occident. Le manque d’éducation financière explique le manque d’intérêt que les membres de la diaspora ont sur les notions comme investissement,la discipline financière, et de gratification différée.   Et le plus souvent il tombe dans le piège que le système offre dès qu’ils atterrissent en occident.  Comme on le sait, l’occident donne l’impression que l’on peut tout avoir. Ce n’est que lorsque l’on est dans le piège que l’on se rend compte des erreurs du début.
  • La deuxième raison est la notion du stigma social. Ici le frère fait allusion à l’amour pour les fêtes, la vie des boîtes de nuit. Il renchérit sa pensée en disant que les membres de la diaspora africaine dépensent leurs revenus dans les voitures de luxe, les habits de marques, la location des venues pour les fêtes. Tout ceci peut être très coûteux et empêche parfois de mettre de l’ordre dans situation financière.  En plus, les membres de la diaspora africaine entretiennent une concurrence entre eux  à propos  qui a plus des  biens valeureux que d’autres, beaucoup finissent par s’endetter pour maintenir le cap avec les autres.
  • Sur le troisième point  parle de l’inhabilité d’une bonne partie des membres de la diaspora  africaine de sortir du groupe de  famille à revenu faible. Évidemment, il faut faire une petite nuance ici. Cette inhabilité à sortir de ce groupe dépend de la circonstance  particulière de chaque individu ou famille. Cependant les statistiques semblent le confirmer. En effet, dans un article intitulé A rising  share of US  black population is foreign born, Monica Anderson  dit que selon une étude statistique menée par le centre de recherche PEW, le revenu moyen d’immigrant venant d’afrique est de $43,000 par an  et que près 20%  d’entre eux vivent sur le seuil de pauvreté soit moins de $15.000 par an.   Les Chroniques de la diaspora se sont aussi amusées à  chercher les statistiques de la diaspora africaine de l’Europe. Mais elles se sont confrontées à la difficulté de différence de classification. En effet, dans l’analyse des statistiques faites par Secours Catholique la population est catégorisée  en 4 facteurs: les étrangers sans statuts légal et stable, les étrangers de l’union européenne, les étrangers hors de l’UE situation stable et régulière. Cette étude menée par Secours Catholique évalue le seuil de pauvreté en 2018 a 704 par mois, et le taux d’étrangers sans statut légal et stable vivant sur le seuil de pauvreté est de 98.3%; pour les étrangers de l’union européenne le taux est 81.5% ; pour les étrangers hors de l’union européenne le seuil de pauvreté est évaluée à 76.8%; et pour les français le taux est a 51%.  Pour de plus amples informations sur ces chiffres, il faut se référer aux sources  a la fin de l’article. Néanmoins, avec la classification faite par  Secours Catholique, il est plus ou moins difficile d’avoir une idée claire et spécifique des statistiques de la diaspora africaine  en termes de pauvreté, de revenue de toute la situation sociale d’une manière générale car tous tombent dans l’ une catégorie de classification de peuple. Certains peuvent être français, d’autres étrangers hors UE etc.. Les Chroniques de la diaspora n’ont pas pu avoir des statistiques de la diaspora d’Afrique au Royaume Uni. Juste un petit état des lieux que l’on peut lire sur Wikipedia que les Chroniques de la diaspora ont jugé pas assez suffisant pour les besoins de cet article.  Il faut tout de même avouer qu’ avec les  statistiques, il y a  une marge de manœuvre qui peut susciter des  sujets d’ interprétation. Et que parfois, l’ étude  est basée sur les données officielles ou déclarées il se pourrait que certaines données soient soit non déclarées ou officieuses. En outre , dans  certains pays, les programmes sociaux comblent le vide que le seuil de pauvreté engendre . La question est par contre celle de savoir si ces programmes sont suffisants pour aider les familles à sortir de ce groupe, et devenir indépendant financièrement.  La première observation serait que lorsque l’on tombe dans cette catégorie il faut fournir beaucoup d’efforts pour en sortir. 
  • La quatrième raison parle de la mauvaise  conception selon laquelle la vie en occident est l’eldorado. Une fois sur place, on découvre que le système éducatif du nouveau monde est complètement différent de celui d’où l’on vient. Le temps de s’adapter et d’acclimater au nouveau monde donne du retard. Certains mûrissent des complexes d’infériorité  dus aux difficultés sociales et psychologiques. Ce  qui les maintient en bas de l’échelle sociale.   Pour ceux qui ont pu surmonter ces obstacles  à travers l’éducation  ou l’entreprise et par conséquent  ont des revenus stables,  beaucoup d’entre eux sont encore affectés par le manque d’éducation financières et les autres points cités précédemment.
  • La religiosité est aussi considérée comme un obstacle à l’épanouissement financier pour un bon nombre des membres de la diaspora africaine en occident. Alors la notion du piège de la religiosité est très intéressante et délicate en même temps en raison de la sensibilité autour de la notion de religion. Mais si les Chroniques de la diaspora ont  bien compris son point, ce frère ne renie pas la notion de Dieu mais parle de l’institution à laquelle les gens s’attachent volontairement et qui nécessite la contribution de ces membres pour être fonctionnelle.  Il s’agit bien là de la dîme ou des deniers du culte.  Certaines  religions ont une doctrine qui considère que le denier de culte ou offrande au service de la religion est un acte volontaire et volontaire. D’autres considèrent la dîme bien entendu comme un acte volontaire  mais sont très spécifiques sur le fait qu’il s’agit d’une contribution   de 10% des revenus. Et selon Phlankleen ceci empêche la diaspora africaine à s’organiser et de devenir financièrement indépendante. On ne peut pas ici nier l’important rôle social que la religion joue en ce qui concerne  les œuvres de charité etc…Mais il y a aussi une documentation volumineuse et importante  sur les dérapages et l’escroquerie autour des contributions dans certaines religions. Voilà pourquoi les Chroniques de la diaspora se refusent de trop élaborer là- dessus. Il suffit de regarder autour de soi pour s’imprégner de la gravité du sujet. 
  • The Western tax trap est aussi l’un des facteurs qui expliquent pourquoi les choses sont difficiles financièrement pour les membres de la diaspora. Ici,  the western tax trap fait allusion au fait que le système a été créé pour maintenir le système économique de l’occident, le rendre fonctionnel. De manière pratique il s’agit de ce système qui donne l’impression que l’on peut s’offrir une qualité de vie.  Il y a la facilité  d’obtenir le crédit en banque. Ce qui permet de prendre une hypothèque,  de s’offrir des voyages coûteux, de prendre des crédits pour voiture de dernière série, s’acheter des habits de marque, de prendre des prêts pour financer les études. Et très  tôt,  l’illusion se transforme vite en réalité car l’on se retrouve en train de travailler et d’obtenir des revenus, même quand ils sont importants, que  pour rembourser les crédits pris  afin de financer son mode de vie :  la maison, la voiture, les études et même son habillement. A cela,  il faut ajouter les taxes de propriété, l’assurance auto, l’assurance  des biens etc… En gros,  même avec des salaires significatifs, la diaspora d’Afrique en occident se cherche encore financièrement car le piège des credit est un cercle infernal. D’où l’importance de cette éducation financière
  • Le dernier point que ce créateur de contenu émet dans sa vidéo est celui qu’il appelle the African responsibility trap. Il s’agit  de cette responsabilité naturelle que tout membre de la diaspora issue directement d’Afrique a.  Ce devoir de soutenir les membres de sa famille qui sont restés dans le continent. Selon lui, cette lourde charge de venir en aide à tous les membres de sa famille restés en Afrique  empêche la diaspora de s’épanouir financièrement et de pouvoir  se créer une bonne situation financière qui pourrait servir à la génération suivante à mieux se positionner dans la société occidentale. Au contraire, parce que l’on n’arrive pas à se démarquer de cette lourde charge, on crée un cercle vicieux et générationnel des gens qui ne se retrouvent qu’en bas de l’échelle dans la société. La banque mondiale évalue chaque année, le montant que la diaspora de chaque pays contribue à travers le monde.  Les chiffres de la diaspora africaine sont aussi impressionnants.Cette évaluation se fait à travers les transactions bancaires en provenance de l’occident vers les pays d’afrique.  Une lecture de la charte des remises monétaires de la diaspora africaine vers le continent se présente comme suit en terme de millions de dollars:  

Il est bien clair que la  diaspora  envoie une somme importante dans le continent. On peut lire dans ce graphique que la diaspora de l’Egypte transfert $ 28.918.000. Celle du Nigeria transfert $ 25.081.000 pour ne citer que ces deux pays la.  Mais, est ce que cela se transforme en impact économique conséquent pour ceux qui sont en Afrique de même que ceux qui les  leur envoient? La réponse dépendra certainement des pays et des individus aussi. Elle dépendra aussi de la capacité et la volonté de ceux qui envoient et ceux qui reçoivent de collaborer pour des objectifs financiers communs. Une chose est  sûre,   les statistiques montrent que la situation financière de la diaspora reste encore précaire même s’ il y a une partie qui se démarque des autres. Voilà pourquoi ce créateur de contenu  a énuméré les raisons pour lesquelles  cette situation persiste dans sa vidéo intitulée pourquoi la majorité des membres de la  diaspora africaine en occident est fauché.

Les Chroniques de la diaspora  ont voulu partager les points que ce frère a émis dans sa vidéo parce que celui-ci a émis des points qui ont attiré  leur attention.   Et que la perspective des uns peut servir aux autres afin de bâtir des stratégies de changement en fonction de ce qui parfois est à portée des mains. Et que des fois, on a besoin des autres pour éveiller notre perspective.  Les Chroniques de la diaspora pensent aussi que la diaspora africaine de l’occident ne sera en mesure de prendre sa responsabilité de la situation de chacun de leur pays en Afrique que si elle même elle se prend financièrement en charge. On ne peut gérer les grandes choses que si l’on est en mesure de gérer des petites choses et que l’on est soi même financièrement prêt. La question des enjeux du franc cfa  est importante. Mais comment peut on parler de cette question là, aux gens qui ne savent pas d’où viendra leur prochain repas. La responsabilité de la diaspora est énorme et sa responsabilite dans les affaires importantes est etroitemement liee de l’éducation financière et au jeu à long terme.  

SOURCE:ÉTAT DE LA PAUVRETÉ EN FRANCE – Secours Catholique, A Rising Share of the U.S. Black Population Is Foreign Born | Pew … by Monica  Anderson, Diaspora – Wikipedia, Why are most African Diasporans Broke? – YouTube, Strength from abroad: The economic power of Nigeria’s … – PwC