L’Afrique peut elle faire face à l’expansion du corona virus?

Le FMI et la Banque mondiale appellent à l’allégement de la dette des pays pauvres
— Read on www.msn.com/fr-fr/finance/other/le-fmi-et-la-banque-mondiale-appellent-à-lallégement-de-la-dette-des-pays-pauvres/ar-BB11H8pb

Cette annonce du FMI et la banque mondiale m’a vraiment fait réfléchir. Suite à la propagation du corona virus , les institutions de bretons woods, appellent à l’allègement de la dette des pays pauvres y compris les pays africains pour faire face une éventuelle propagation de la pandémie du coronavirus . Cet appel rentre dans le cadre des stratégies d’anticipation face à la pandémie qui selon les experts ne tardera pas se propager dans l’hémisphère sud.

En effet, après avoir suivi le Dr Anthony Fauci immunologist et leader du centre des maladies infectieuses en Amérique, je me suis rendue compte que la propagation du covid-12 dans les pays pauvre est fort probable. Voici ce qu’il a dit, pour le moment, dans l’hémisphère sud en trouve peu de cas d’infections liées au coronavirus . Mais lorsque l’hémisphère sud rentrera dans sa période d’hivers le nombre d’infections liées au coronavirus va augmenter. D’ailleurs, l’ Organization Mondiale de la santé prédit que si jamais le virus se propageait en Afrique , il y’aurait plus de 10 millions de morts. Alors comment l’Afrique peut elle déjouer cette prédication ?

La première des choses c’est d’abord prendre au sérieux cette pandémie. Les pays développés ont déclaré que le monde était dans une guerre sanitaire. Et comme l’on connaît la nature de la guerre, il faut prendre des mesures appropriés pour y faire face. Les occidentaux ont créé ce que j’appellerai une cellule de guerre composée des autorités politiques, des médecins et des spécialistes en maladie infectieuse pour vite faire face à la pandémie et éviter le pire.

Après avoir créé la “cellule de guerre”, ils ont pris des mesures de prévention à savoir, le confinement social, l’observation des mesures d’hygiène afin de contenir l’expansion du virus dans les pays concernés . Et d’ailleurs, j’applaudis les autorités africaines qui ont vite fait passer l’information dans leur pays respectifs en avisant la population.

Les occidentaux sont aussi en train de gerer les aspects économiques de la crise. Pour cela, nous observons l’introduction des mesures économiques pourque cette crise sanitaire ne devienne pas une crise économique. Les gouvernements injectent de l’argent dans l’économie sous forme d’assurance chômage, injecté de l’argent dans le système de santé; les hôpitaux, les laboratoires pharmaceutiques , des prêts bancaires pour les petites et moyennes entreprises mais aussi de l’aide sous forme d’argent aux familles qui sont forcées au confinement social.

De telles stratégies qui sont bâties devant nos propres yeux ; car le monde d’aujourd’hui est tellement interconnecté que l’on ne peut qu’être informé, peuvent servir de lessons aux autorités africaines, Donc lorsque le fmi fait une telle annonce on comprend que c’est une stratégie pour anticiper une éventuelle crise mondiale.

Avec le coronavirus, on peut se permettre de dire que la médecine moderne n’a pas toujours de réponses à toutes les maladies. L’Afrique devrait donc se mettre au travail pour anticiper les dégâts que ce virus peut apporter dans le continent. Suivre le modèle élaboré par les autres est un bon départ. La création des cellules de guerre sanitaire comme l’ont fait les États Unis, est un bon départ. Les autorités doivent travailler en collaboration avec le Corps médical et les laboratoires pharmaceutiques. Il est temps de prendre cela secteur au sérieux . La discussion sur la chloroquine a été un eye opener est elle aussi mauvaise pour qu’un pays hésite a le donner à ces malades.? Ceci peut réellement faire sujet d’une autre discussion surtout que pendant plusieurs années la médecine moderne offrait la chloroquine comme remède efficace contre le paludisme.

Mais à cause du tâtonnement manifesté par la médecine moderne sur l’utilisation de la chloroquine comme remède contre le covid-19, n’est il pas temps de revisiter nos tradi-praticiens et mettre en valeur nos formules de tisanes? D’étudier comment ces formules peuvent être utilisées en collaboration avec la médecine moderne. Une rétrospective est nécessaire en Afrique,

Le système mondial est en train de manifester des weakness ou faiblesse, ce qui veut dire il y’a plein d’opportunités pour l’Afrique si elle décide de se réveiller.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: