La succession: Pourquoi faut il en parler?

La succession: pourquoi faut-il en parler?

Parler de la  succession est indispensable durant  la vie de quelqu’un, mais c’est quelque chose  que l’on néglige le plus souvent.  Selon la définition trouvée par les fruits de recherches,  “La succession est l’acte par lequel le patrimoine d’un défunt est dévolu à ses héritiers. Le terme succession comprend plusieurs actes juridiques destinés à transmettre du patrimoine : le testament, la donation entre époux, les successions hors testament, l’assurance-vie et l’action en réduction consécutive à la donation de son vivant en avance sur héritage.”

 L ‘être humain de son vivant ne passe pas son temps à réfléchir sur comment ses proches, les gens qu’ils aiment seront protégés lorsqu’il se seront pas là pour subvenir à leur besoin.  C’est un tabou que l’on ose pas discuter avec ses proches a cause du mystère  autour de la mort. Et puis pour les superstitieux, parler de la succession avec ses proches est synonyme d’attirer la mort vers soi. D’autres pensent que  la formule la plus simple est de s’offrir une assurance vie afin de protéger ses proches. L ’assurance vie est  une formule d’épargne qui permet à se constituer un capital via des  virements réguliers. Ce capital peut être fructifier dans un cadre fiscal avantageux . Et la encore bien entendu, tout dépend de la loi fiscale de l’endroit où vous vous trouvez. Toutefois, acquérir une assurance vie peut servir plusieurs objectifs parmi lesquelles placer son argent a long term, se procurer des revenues à la retraite mais aussi préparer sa succession afin de protéger ses proches. Parlant de la succession, il faut dire que c’est un sujet tabous dans plusieurs sociétés; mais il est indispensable d’en parler à ses proches, de déterminer qui sont les héritiers,  d’écrire ses dernières volontés dans un testament   de connaître la possibilité de déshériter certains potentiels héritiers  et aussi de faire comprendre à ses proches  les étapes à suivre .

Raisons pour parler de la succession.

 La plupart du temps personne ne pense à ce qui se passera après la mort. Parler de succession d’une manière générale peut paraître inapproprié. Certaines personnes évitent le sujet de la succession pour des raisons émotionnelles. Et pour les superstitieux c’est encore plus grave  car cela peut paraître comme si l’on attire la mort vers soi. Mais pour un bon nombre de personnes ce sont des raisons culturelles qui font que l’on ne parle pas de la succession car les lois traditionnelles sont établies et le rôle de chacun dans la succession est déterminée. Et la volonté personnelle n’agit pas trop car ses genres de situations sont résolues par la tradition orale. Mais avec l’introduction du modernisme, le brassage entre la loi traditionnelle et la loi moderne parler de la succession est plus qu’indispensable,

  • La première raison pour laquelle il faut parler de la succession a ses proches c’est pour faire à ceux ci vos dernières volontés. Leur dire comment votre patrimoine , quelque soit sa taille sera organisé lorsque vous ne serait plus. Ceci vous permettra donc de désigner les bénéficiaires de votre choix, de désigner vos héritiers dans  le respect des règles légales.
  • La deuxième raison pour laquelle il est indispensable de [parler de la succession est d’être en mesure de répartir vos biens entre vos héritiers  plutôt que se fier à la simple applications des règles par défaut. Et ceci n’est pas plaisant  surtout dans les pays ou les textes juridiques bien qu’existant, sont sujet à interprétation en raison de la non conformité entre les textes et les règles traditionnelles. 
  • Parler de la succession, du moins la preparer a aussi l’avantage d’améliorer les droits de votre conjoint. En effet , la préparation de la succession  vous permet de léguer à votre conjoints une part importante de votre héritage, d’avantager certains de vos enfants , surtout les plus jeunes  et les plus vulnérables ( personne avec handicap).
  • Une autre raison pour parler de la succession est de laisser une partie de vos biens à une personne qui n’a pas vocation à hériter de vous que vous ayez ou non un lien de parenté avec elle
  • La raison la plus indispensable est certainement d’éviter les conflits familiaux. En effet, après la mort  beaucoup de familles se déchirent   a cause des biens laissés par l’illustre disparu.  Et  dans certains cas, la non conformité entre les textes  et uses, pratiques et tradition  ou règles traditionnelles créent des ambiguïtés autour du partage des biens. Et dans certains pays ceci peut constituer un tableau désolant. Il ya parfois la confusion sur qui est l’héritier et qui ne l’est pas.

Qui est l’heritier?

Les héritiers sont des personnes qui bénéficient du patrimoine laissé par la personne disparu. La loi d’une manière générale désigne les progénitures du disparu comme les héritiers, A cela, il faut ajouter les enfants adoptifs. Mais dans le meilleur des cas, le défunt aurait désigne ses héritiers dans son testament. D’où l’importance d’écrire un testament car la personne exprime sa dernière volonté dans un texte. Et ses survivants n’auront plus qu’à respecter ce qui est écrit dans le texte.  L’on peut donc convenir ici de l’importance de parler du testament à ses proches.

Mais dans la plupart des cas, les gens ne pensent pas à écrire un testament. L’on se sert alors des textes juridiques bien entendu de l’endroit où l’on se trouve pour identifier les héritiers

Dans certains pays subsahariens, malgre   la presence des textes,  la justice traditionnelle sévit toujours. Les questions de succession ne sont pas gerer par des officiers de justice  appropriés tel qu’un notaire, mais par  le tribunal traditionnel qui applique des lois traditionnelles. Dans la culture matriarcale, la succession   se fait par la lignée maternelle. Ce explique le fait que la succession ne fait pas de père en fils mais plutôt d’oncle à neveu selon la lignée maternelle. Ce qui fait du neveu pour revenir à la discussion du jour l’héritier, Avant l’introduction des lois coloniales, les neveux et nièces étaient des héritiers naturelles de leur oncle.  Cependant, il ya un twist à ceci.  Quel serait alors le role des enfants et de la femme dans la succession des biens?

A cette question la réponse est simple,  la tradition exige que que le successeur continue le rôle que jouait le propriétaire des biens auxquels il succède. Ceci il a le devoir de protéger, physiquement et surtout financièrement les enfants et l’épouse du disparu. Dans certains cas , le successeur joue donc le rôle de père pour les enfants et l’époux pour l’épouse de la personne laquelle il succède qui est le plus souvent l’oncle. Malheusement, lbeaucoup de successeur des biens ont failli a  asumer le role traditionnel que leur assigne la tradition, notamment celui de proteger, les enfants et l’epouse du diaparu. Ils se lancent plutôt à des actes de maltraitance,  au reniement et répudiation de la veuve et ses enfants. La femme et les enfants voient leur vie financiere basculer tout d’un coup parceque le pere est decede.     Le refus des héritiers de jouer pleinement le  rôle que leur assigne la succession traditionnelle des biens crée non seulement  un abus de la loi traditionnelle mais aussi  une ambiguïté autour d’elle.  Cette loi est simple, l’héritier qui succède aux biens du disparu doit aussi  continuer à assurer et jouer son rôle en tant que père et époux pour ses enfants et son epouse .    A l’ambuiguite  creer par l’abus de la traditionnelle sur la succession, s’ajoute l’ambiguite sur le droit de propriete  pour la femme dans la societe traditionelle.

 De nos jours les femmes exercent des métiers qui leur permettent de gagner de l’argent,  de contribuer à leur foyer et d’acquérir des biens.  Durant la vie conjugale, les époux travaillent ensemble  pour le bien de leur union et  pour le être de leurs enfants . Il devient donc ambigu ou plus ou moins difficile de suivre à la lettre la loi traditionnelle. Mais comme la plupart des pays utilisent le droit moderne issu de la colonisation, de facto les héritiers sont les enfants, et la veuve jouit de ses droits que lui confère le texte législatif officiel.  Mais l’on ne peut s’empêcher de mentionner que malgré la présence des textes, la coutume sévit toujours en matière de succession.

Dans certains pays le législateur a tenté de résoudre  le conflit culturel qui existe  entre le texte issu de la colonisation et la loi traditionnelle;  mais dans d’autres pays, le législateur continue à entretenir l’ambiguïté en créant des textes qui incorporent certaines lois traditionnelles sans trop d’efficacité, en remettant certaines interprétations à l’appréciation des familles  ou au conseil de famille.

Le code de la famille congolais en est un exemple. Il reconnaît la dot et la  fixe 50000 fcfa mais dans la pratique le montant est souvent plus élevé que ca.

Qu’en t’il du testament?

Considérant les paramètres ci dessus discutés et liés à la succession,  la rédaction d’un testament devient indispensable. Le testament  permet de préparer et organiser sa succession. Il indique la dernière volonté d’une personnes en facilitant ainsi le travail des exécuteurs de la succession. Le testament  facilite la tâche  et évitent des conflits familiaux, En l’absence d’un testament, ce sont les lois sur la succession s’appliquent,

Mais dans les pays où la loi traditionnelle continue à s’entremêler aux textes juridiques,  il est préférable de rédiger un testament pour exprimer sa dernière volonté. Il permettra aux successeurs de preserver l’harmonie familiale.

Alors que peut on écrire dans son testament.? On peut ainsi indiquer à qui l’on laisse son patrimoine. Les héritiers comme indiqué ci dessus sont la progéniture du rédacteur du testament, mais aussi  selon la loi traditionnelle les membres de la familles le neveu par exemple.  Avec un testament l’on peut également léguer  son patrimoine a  une personnes qui de vocation à hériter de vos biens  par manque de lien de parenté par exemple. 

Le testament donne aussi le pouvoir de spécifier  comment le partage des biens sera fait. Il permet aussi d’indiquer la taille du patrimoine. Ceci est important car le plus souvent les finances personnels  on n’en parle pas souvent surtout lorsqu’il s’agit des biens intangible comme les investissements sur le marché de la bourse, ou alors un plan d’assurance vit. Il est donc indispensable que les exécuteurs de la succession soit en mesure de retrouver tout cela.

L’importance du testament réside aussi dans le fait qu’il octroie à la personne qui le rédige le pouvoir de déshériter  les gens qui ne méritent pas de succéder à son patrimoine.

Les circonstances de vie peuvent faire que les gens deviennent méchants envers vous pour une raison ou une autre. Il vous manque du respect simplement parce que vous avez vieilli ou vous êtes  affaibli par la maladie, il est de votre droit à travers le testament de les déshériter. Cependant, dans certain pays, on ne peut pas totalement  déshériter ses propres descendants. Une part minimum  de la succession leur reviendra obligatoirement , la reserve legale. La part que vous pouvez transmettre à d’autres bénéficiaires ne doit pas empiéter sur celle doit revenir à vos enfants.

Le testament donne un grand pouvoir car permet que la succession s’exécute selon la volonté de son rédacteur. Alors quelles sont les étapes de la succession ?

Les étapes de la successions

La première étape c’est donc d’ouvrir un dossier avec un notaire. Cependants il faut tenir compte de l’importance du patrimoine. Si le patrimoine est de taille moyenne il n’y a pas besoin de consulter un notaire. Au cas ou l’on choisit un notaire, il est préférable qu’il soit une personne qui connaît la famille car cela crée un climat de confiance. Comme on le sait sans doute, le notaire est impliqué dans des décisions de mariage de décès d’investissement immobiliers.

La deuxième étape c’est retrouver les héritiers pour signer l’acte notarié afin d’agir pour la succession. Le notaire débloque les fonds du défunt déclare la succession et opère le partage .

La troisième étape c’est l’estimation de l’héritage. C’est une étape clé de l’héritage, Un moment pendant lequel les relations familiales sont mises à l’épreuve. Voilà pourquoi il est important de [parler de son patrimoine très tôt avec ses proches afin que l’estimation se passe le mieux possible,. Les éléments à  estimer ici sont les actifs et les passifs de l’héritage, l’existence d’éventuelles donations,  la situation matrimoniale comment va t elle affecter le patrimoine,   et bien sur les assurances vies.

Après avoir fait l’estimation du patrimoine, les prochaines étapes seront: la décision quant à la succession qui peut aboutir à une acceptation de succession ou à un refus de la successione spécialement en ca de lourdes dettes; et la succession est finalisée par le paiement et le partage du patrimoine,

Voilà ce qu’il ya a dire  sur l’importance de parler de sa succession à ses proches. C’est un sujet tabou à cause des raisons émotionnelle.  Lorsque l’on prépare sa succession, on s’assure que sa famille sera protégée financièrement si l’on est plus. Cela permet aussi de faire part de sa dernière volonté a ses proches a travers un testament. Et si votre patrimoine ne suffira pas pour votre famille vous pouvez faire recours à l’assurance vie qui est un outil indispensable de se constituer progressivement un capital important à transmettre à  votre progénitures. Elle est moins chère que l’assurance auto, mais peut être un source des revenus complémentaires à la retraite.

Dites nous ce que vous pensez de ce sujet. Et n’hésitez pas de vous inscrire sur notre newsletter

Processing…
Success! You're on the list.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: