Église est elle toujours un bon milieu pour l’éducation des enfants

Cette année a été marquée le scandale des églises de réveil. Les scandales ont bougé le milieu chrétien. Le scandale le plus poignant était les révélateurs de la femme de pasteurs au nom de Penielle . Celle ci a révélé les désarrois de de son ménage et surtout le fait que elle était une femme battue. Et que cela est arrivé pendant que elle était enceinte et cela l’a poussé à abandonné son ménage. Le second scandale c’est celui de la du pasteur Moise qui est actuellement traduit en justice pour une affaire de viol d’avortement forcé avec pour conséquence la détruction de la matrice du concerné.

Ce n’est pas que l’église de réveil qui fait objet de scandale. L’église Catholique a aussi connu ses moments de scandal. Ceux qui sont notamment liés à la pedophylie . Des scandales qui ont mis à nu l’hypocrisie de l’église et ses serviteurs. Donc tout ceci pousse les gens à se remettre en question à répondre l’église.

De ce faire une actrice Nigériane au nom de Vitoria Inyama a clairement dit sur son Instagram quel’ elle ne veut pas emmener ses enfants à l’église de peur qu’ils grandissent avec l’idée qu’ils doivent toujours faire ce que le pasteur dit. C’est à dire que ce que le pasteur dit est parole d’evangile. “ Childhood induction into church is the worst aspect of religion”

Elle comprend que la bible est une bonne source d’éducation positive mais elle ne veut pas que ces enfants acceptent n’importe quoi Et ce qu’elle appelle n’importe quoi est le fait que les pasteurs se livrent que comportement suivant:

Voici ce qu’elle énumère comme comportement aux quels se livrent les pasteurs:- Abus emotional, dénigrent ton partenaire, parfois ils critiquent ta manière de t’habiller, ils te font une pression constante d’avoir les rapports sexuels avec vous .etc… Voici les raisons pour les quelles elle ne veut pas emmener les enfants à l’église. Qui peut la blâme avec toutes ces révélations de scandales aux sein de l’église

Croissance demographique: est il un frein au developpement du continent Africain??

le 20 Mai 2019, il ya eu un debat entre differents candidats au parlement europeen sur la LCI. Durant ce debat , il etait demande aux candidats de donner leur solutions a l’immigration massive en Europe. Mr Nicolas Dupont Aignan candidat de Debout la France a souleve la question tabou selon lui, du controle des naissance en Afrique. il a stipule que “l’immigration est un drame humanitaire. Mais la premiere des choses a regler est de retablir nos frontieres nationales. Selon lui, aucun pays au monde n’a regle les problemes d’immigration massive sans controler ses frontieres. ceci parait raisonnable.

Cependant, c’est son autre solution qui a choque l’opinion. En effet selon lui, il faut controler les naissances en Afrique comme en chine pourque les pays se developpent et du coup les africains ne seront plus interesser a immigrer en Europe. il a rencherit ses propos en disant que ” si la Chine a reussi faire sa transition economique c’est car elle s’est attaque a ce tabou du controle des naissances.” la question que nous nous posons ici est de savoir est ce que c”est rellement la demographie galopante qui constitue un frein au developement du continent. il ya t’il pas d’autres indices economiques? et les autres questions tabous le Franc CfA et le resources naturelles.

l‘attaque contre la fertilite de la femme Africaine. Depuis un certain temps la fertilite de la femme africaine fait l’objet de nombreux attaques. comme nous l’avions deja dit dans l’intoduction Mr Dupont Aignon pense que “il faut controler les naissance en Afrique commme en chine pour que les pays se developpent. est ce que ceci est une decision qui doit etre prise par un candidat au parlement europeen? Ce qui est sur c’est que les politiques Francais font preuve de paternaliste lorsqu’ils parlent des problemes du continent Africain. c’est comme ci ses pays africains n’ont pas des leaders et les pays Europeens en tant que “mere Patrie” devraitent decider a leur place. En outre, la femme africaine est la premiere victime de ce paternalisme. Toujours en train de vouloir decider sur combien d’enfants la femme en afrique doit avoir. Ce qui est c’est que la femme en afrique est assez responsable pour savoir ce qu’elle veut faire de son corps.

Ce qui est encore plus curieux c’est que ce n’est pas la premiere fois qu’ un homme politique Francais tienne des propos lies a la fertilite de la femme Africaine. le president de la France a tenu des propos similaires le 8 juillet 2017 lors de la reunion des G20. en effet selon le journal le MONDE, repondant a la question d’un journaliste ivoirien, a savoir combien les pays du G20 sont prets a mettre pour sauver l’afrique, le president de la France a ecarte l’idee du plan Marshall qui d’ailleurs a sauver l’Europe apres la deuxieme mondiale en disant que: les pays europeens qui ont profites du plan Marshall avaient leurs equilibres leur frontieres et leur stability.” Stabilite, equilibre, et frontieres apres une guerre qui a duree 5 ans et durant laquelle certains pays etaient sous occupation? Selon lui ” le defi de l’Afrique est different, il est beaucoup plus profond il est civilisationnel” et a fini ses propos en s’attaquant encore a la fertilite de la femme africaine en disant “quand des pays ont encore sept et huit enfants par femme, vous pouvez decidez d’y depenser des milliards d’euros, vous ne les stabiliserez pas”.

Croissance demographique est elle un frein au developpement? nous disons pas necessairement. En realite lorsque la population croit la richesse nationale doit progresser plus rapidement encore pourque chacun puisse esperer voir son niveau de vie s’ameliore. ceci selon bon nombres d’economistes. En realite, une population jeune est un atout pour un pays. En effet, cette population c’est vrai quand elle est tres jeune, elle represente des charges pour leur famille et de la societe en general. Mais lorsque elle grandit elle contribue activement au developpement economique . la jeunesse africaine aujourd’hui est eduquee , elle cree des entreprises dans le continent. elle est en train de relever les defis bien que le chemin est encore long a parcourir. il serait plus interessant pour les politiques europeens de mentionner d’autres indicateurs economiques tel que le PIB, le revenue national Brut, l’education, la sante, le niveau de vie. L’accent devrait etre plus mis sur le Revenu national brut, la taxation des companies concessionaires, le clarite sur l’exploitation des resources naturelles. voici entre autre les questions tabous. a cela on peut ajouter le FCfa, le pacte colonial, l’exploitation des resources naturelles bref ceci fera l’objet de discussions pour autre occasions. ce qui est vrai c,est que la croissance demographique a l’heure actuelle n’est le plus grand defi du continent. les grands defis sont lies au pact colonial qui a continue a assujetir le continent, la transparence sur le franc CfA , et la transparence sur la gestion des resources naturelles tel que le colton, la diamant, cobalt, petrole et autres . Pour finir, nous terminons avec les propos du President Ghanaen Nana Akufor Addo “quand tu regardes l’Afrique et considerant ses resources , c’est l’Afrique qui devrait donner de l’argent a d’autres pays…”

g

,

La danse est elle dangereuse pour l’uterus?

le 30 Avril 2019, j’ai lu un article tres interessant sur the dailymail.com. il est reporte dans cet article qu’un doctor chinois dans la ville de Xuzhou a recu une patiente don’t L’uterus s’est detache de son corps. En effet, la patiente a declare au mededin que pendant qu’elle etait entrain de danser en public, elle a senti son uterus descendre de son corps. Prise par la peur, elle est venu en pleurant pour un traitement. elle a ete traite par chirurgie et ell se porte apparemment bien. Ce qui a attire mon attention, c’est reclamation selon laquelle danser tres fort a provoque cette descente de l’uterus. est ce que reellement la danse peut provoquer la relaxation des muscles qui soutiennent l’uterus.

Sans etre expert en gynecology, ma premiere reponse est non. sinon tout ces dehanchements exhibes dans la danse africaine seraient interdits et declares dangereux pour la sante. Heureusement que selon le doctor et autre expert, la danse n’a pas provoque cette condition la pur cette dame de 60 ans. Elle souffrait plus tot d’une condition appelee uterine prolapse ou prolapsus uterin. selon le daily mail, le doctor a plutot pense que cette patiente a du donne naissance a un gros bebe et cela a provoque le prolapsus uterin. Et sa condition n’a surement jamais ete traitee et s’est deterioree avec l’age. Qu’est ce que reelleement le prolapsus uterin?
Communement appele la descente des organs le prolapses est une complication gynecologique. ” On parle de prolapsus, quand l’uterus, la vessie ou du rectum ne sont pas soutenus et s’effrondrent.” En effet, c’est le fait que l’ensemble des muscles qui soutiennent le plancher pelvien relachent . c’est une maladie frequente chez les femmes a partir de 45 et plus.

les causes de la maladie sont l’accouchement difficile specialement l’accouchement d’un gros bebe, l’age et la menaupose, les interventions chirurgicales,certaines activites professionelles qui imposent le port e Lourdes charges et la station debout prolongee. Il est donc recommende de commencer les exercices du plancher pelvien juste apres l’accouchement. et il ne faut pas negliger ou laisser les conditions comme la constipation, les allergies de la toux et les rhinitis intraitees. Ceci peux prevenir le prolapsus. Controler son poids peut aider a eviter le prolapsus. En cas de cas avance de la maladie, le traiment est une operation chirurgicale

La danse ne provoque pas donc de prolapsus uterin. Dieu merci car renoncer a la danse serait tres triste. La danse est une expression culturelle indeniable pour nous autres. A travers la danse on exprime non seulement la joie ou la gaiete, mais aussi la tristesse, l’amour le culte religieux et meme la guerison.

source: dailymail, doctissimo


Il ya t’il un problèmepour l’épouse d’un homme célèbre à se remarier?

La culture africaine est très encrée dans la tradition. Et oui nous sommes en plain vingt unième siecle. La conception de la culture n’est plus la même . En effet, la culture africaine a subi plain d’influence extérieures. Les événements qui ont changés la culture africaine d’une manière globale c’est la compagne d’évangélisation à travers la mission catholique et la colonisation qui comme en le sait avait pour effet d’ assimiler l’homme noire à l’homme blanc. Et aussi la compagne . Ces deux faits ont énormément influencés la culture africaine. Cependant, bien qu’il y ait beaucoup d’européanisation de la culture africaine de notre époque, le mariage traditionnel du moins sa conception est un élément que tous les africains de lAfrique sub saharienne ont garder. C’est probablement le mariage traditionnel qui symbolise la culture africaine . On peut aller au Nigeria ou au Ghana et dans bien d’autres pays anglophones d’ Afrique on va vous parler du « wine carrying » ou du « bride price » et Au Sénégal, côte d’ivoire les deux Congo, le Sénégal l’Angola .., on nous parle de la dote du premier vin .. En tout la conception du mariage traditionnel est une originalité africaine qui malgré l’administration établit par la colonisation est d’actualité. Du coup l’on se demande si dans cette conception traditionnelle il est bon pour l’épouse d’un homme célèbre de se remarier.
La société a évolué énormément. À l’heure de la mondialisation, des réseaux sociaux , on peut dire que la distance entre les quarte coins du monde s’est rétrécie. Un événement qui se déroule à Los Angeles par example peut être suivi dans les minutes qui suivent à Lagos ou Brazzaville. Cette vitesse de l’information est en train de changer les gens ou créer une homogénéité de la culture et peut être on va vers une culture mondiale. L’influence des des stars des réalités show tels les Kardashians est indéniable.
Beaucoup de femmes de nos jours veulent devenir comme les Kardashians avec leur conception libérale de la vie et du mariage
Et oui une conception libérale du mariage basée sur l’émancipation , d’être à la quête de son bonheur, que si l’on est pas heureux dans un mariage il est ok pour une femme de passer à autre chose à quelque chose de mieux. Et la fascination que la vie présente crée beaucoup de fantaisies. Les femmes américaines sont très émancipées et je les admire pour pour cela. C’est des femmes fortes qui privilégient leur bonheur avant celui des autres et tout cela est bon . Et d’ailleurs la device à mon sens est que quand ça ne marche pas il faut passer à autre chose d’où la célèbre phrase « i move on » ou you have to move on.
Il est vrai que la femme doit être émancipée c’est une bonne chose. La femme est libre de se marier divorcer et de faire tout ce qui est de son pouvoir pour être heureuse. Cependant cette conception de la vie a créé une société où le taux de divorce est élevé et d’ailleurs beaucoup ne font pas confiance à l’institution du mariage . Selon un article intitulé les erreurs qui peuvent conduire au divorce du Huffington post, 50 % des mariages finissent par le divorce. C’est vrai ces statistiques concernent les usa comme ils sont le prototype de notre société mondiale . Mais ceci est aussi vrai pour ceux qui sont dans le showbiz. Comme on le sait Elizabeth Taylor s’est mariée 5 fois , Jennifer Lopez 3 fois Kim Kardashian peut être deux fois et qui sait je encore. L’accumulation d’amants et d’époux est business as usual dans le showbiz.
En ce qui nous concerne, nous pensons que ça ne fait pas beau pour l’épouse d’un homme célèbre d’aller d’amant en amant ou de foyer en foyer ou encore de mariage en mariage. Nous pensons en tout cas en ce qui ne concerne quelque soit la grandeur du prochain époux c’est dégradant pour une femme.
La première raison est simple même les sociétés qui nous miroitent le progrès le libéralisme sont le plus très conservateur et très traditionnelles selon ce que la tradition est pour elles. Le mariage il est sacré. Une femme qui va d’hommes en hommes surtout celle qui a eu des relations officialisées aux yeux du publique ne peut susciter aucune admiration pour son record de maris. Nous ne parlons pas ici de dating il est permis de date ou d’être en relation avec qui tu veux mais dès lors que aux yeux du public tu es considéré comme la femme de x il faut respecter cela.
Même dans le showbiz,les femmes qui ont des trop de record c’est bien. Elles régalent les fantaisies des fanatiques et des hommes. Mais la perception que les gens ont ces femmes la n’est pas toujours bonnes. Le cas de Kim Kardashian’s et je la prend comme example parce qu’elle est célèbre elle a beaucoup de fans et beaucoup de détracteurs aussi . Elle est riche elle a utilisé tout ce qu’elle a pour devenir célèbre et riche. Bravo à elle et à sa maman pour la vision. Et oui, la maman a eu une vision de la réussite qu ‘Elle a mis en place et à exécuter pour ces filles. C’est une manière de voir les choses et on respecte. Cependant, nous voyons comment lorsque l’on parle de cette jeune femme, on ne peut s’empêcher de penser à son sex tape. Et d’ailleurs bien que mariée aujourd’hui beaucoup d’hommes de son parcours se permettent de temps en temps à la rabaisser en révélant les aventures d’antan. Et l’on peut imaginer ce que ça doit faire à monsieur son époux. Juste pour dire que ces femmes sont confrontées au testes de crédibilité.
Et d’ailleurs il existe dans le showbiz des femmes biens que célèbres ont une vision conservatrice des relations amoureuses et du mariage. Elle sont nombreuses au RDC on peut prendre l’exemple de maman Mbilia bel. Elle a eu ses moments de gloire a été présentée aux eu de tous comme l’amante de ‘une célèbre star. Mais elle a gardé et mérite le respect de tous jusqu’à aujourd’hui. Est ce que après cette star elle n’a pas refait sa vie. Bien sûr que si , mais comme a garder low profile ou profil bas, il est toujours respectée jusqu’aujourd’hui .
La deuxième raison c’est l’aspect éducatif. Lorsque l ‘on est homme public à travers ses œuvres et que l’on devient célèbre par ricochet ou homme public par association, par mariage etc..le public a le droit d’exiger de vous un degré de moralité . En fait, le statut de femme public ou d’homme public exige de vous une certaine tenue. Le public il est très jaloux il peut faire vous un hommes célèbre respecter mais il a le pouvoir de vous salir et de vous détruire surtout votre réputation. Un célèbre musicien congolais a dit dans une chanson en lingala et je vais essayer de traduire on descent par l’arbre par lequel On est monté.
Il ya des règles dans toute chose le stardom respecte les regles du jeux. La femme d’une star on la veut exemplaire telle que on nous l’ a présenté. Il n’est pas dit que le mariage avec un star n’est pas tumultueux bien sûr qu’il l’ai pas dès lors qu’une femne est présentée au public comme femme de. Le public gardera cette imagine de cette femme et pour ne pas être considérée comme femme au mœurs légères, il fait garder law profil sinon le public jugera parque on ‘a présenté à lui.
En ce qui concerne le mariage, la vie des stars ne doit pas nous tromper . D’ailleurs beaucoup d’entre eux mènent une vie de famille traditionnelle bien qu’étant star. Moins vous présenter votre vie au public plus vous garder votre dignité. Pou vivre heureux il faut. Vivre cacher tout n’est pas bon a présenté au public.

Est il bon pour une femme de refaire sa vie?

La culture a pendant longtemps été encrée dans la tradition, elle a aussi subit à un moment donnée des conflits de civilisation. Mais en plein vingt unième siècle la conception de la culture n’est plus la même . En effet, la culture africaine a subi plain d’influences extérieures. Les événements qui ont changés la culture africaine d’une manière globale sont la compagne d’évangélisation à travers la mission catholique et la colonisation qui comme en le sait avait pour effet d’ assimiler l’homme noire à l’homme blanc. Ces deux faits ont énormément influencés la culture africaine. Cependant, bien qu’il y ait beaucoup d’européanisation de la culture africaine de notre époque, le mariage traditionnel du moins sa conception est un élément que tous les africains de lAfrique sub saharienne ont gardé . Et d’ailleurs il sécurisant de dire le mariage traditionnel qui symbolise la culture africaine, c’est tout ce qui reste des valeurs traditionnelles. On peut aller au Nigeria ou au Ghana et dans bien d’autres pays anglophones d’ Afrique on va vous parler du « wine carrying » ou du « bride price » et Au Sénégal, côte d’ivoire les deux Congo, le Sénégal l’Angola .., on nous parle de la dote du premier vin .. En tout cas la conception du mariage traditionnel est une originalité africaine qui, malgré l’administration établit par la colonisation qui instaure le mariage civil et religieux, est toujours d’actualité. Du coup l’on se demande si dans cette conception traditionnelle il est bon pour l’épouse d’un homme célèbre de se remarier.

La société a évolué énormément. À l’heure de la mondialisation, des réseaux sociaux , on peut dire que la distance entre les quarte coins du monde s’est rétrécie. Un événement qui se déroule à Los Angeles par example peut être suivi dans les minutes qui suivent à Lagos ou Brazzaville. Cette vitesse de l’information est en train de changer les gens ou créer une potentielle homogénéité de la culture et peut être on va vers une culture mondiale. L’influence des des stars des réalités show ou télé réalité tels les Kardashians est indéniable.
Beaucoup de femmes de nos jours veulent devenir comme les Kardashians avec leur conception libérale de la vie et du mariage
Et oui une conception libérale du mariage basée sur l’émancipation , la quête de son bonheur, que si l’on est pas heureux dans un mariage il est ok pour une femme de passer à autre chose à quelque chose de mieux. Et la fascination que la vie des stars présente crée beaucoup de fantaisies. Les femmes américaines sont très émancipées et je les admire pour pour cela. Ce sont des femmes fortes qui privilégient leur bonheur avant celui des autres et tout cela est bon . Et d’ailleurs la device à mon sens est que quand ça ne marche pas il faut passer à autre chose d’où la célèbre phrase « i move on » ou you have to move on.
Il est vrai que la femme doit être émancipée. Et nous avions été durant nos années estudiantines des adeptes de l’émancipation. La femme est en effet libre de se marier, divorcer, remarier et de faire tout ce qui est de son pouvoir pour son bonheur. En réalité le mariage n’est pas une fin en soit. Il ne serait pas bon pour une femme de sacrifier son bonheur, sa jeunesse pour un mariage. D’ailleurs comme on le sait déjà le mariage est un contrat social qui peut subir des épreuves. Les épreuves les plus communes sont l’adultère, la malhonnêteté, l’addiction a l’alcool ou aux drogues, les abus physiques et pourquoi pas le changement de priorités. Donc face à ce genre d’épreuves, toute femme est en droit de demander le divorce, la séparation..,

Cependant, cette conception de la vie a créé une société où le taux de divorce est élevé ou d’ailleurs beaucoup ne font confiance à l’institution du mariage . Le mariage est en déclin il n’intéresse plus assez de gens car selon un article intitulé les erreurs qui peuvent conduire au divorce du Huffington post, 50 % des mariages finissent par le divorce. Il faut ici préciser que ces statistiques concernent les États Unis . Et comme ils sont le prototype de notre société mondiale, on est en droit de les citer.

Du coup, le remariage est devenu monnaie courante de nos jours particulièrement dans le showbiz. Beaucoup de femmes du showbiz se sont mariées au moins plus de deux fois dans leur vie. Comme on le sait Elizabeth Taylor s’est mariée 5 fois , Jennifer Lopez 3 fois Kim Kardashian peut être deux fois et qui sait je encore. L’accumulation d’amants et d’époux est business as usual dans le showbiz.
En ce qui nous concerne, nous pensons que ça ne fait pas beau pour l’épouse d’un homme célèbre d’aller d’amant en amant ou de foyer en foyer ou encore de mariage en mariage. Nous pensons en tout cas que quelque soit la grandeur du prochain époux c’est dégradant pour une femme d’aller lit conjugale à un autre.
La première raison est simple. Même les sociétés qui nous miroitent le progrès, le libéralisme sont le plus très conservatrices et très traditionnelles en ce qui concerne le mariage.Le mariage il est sacré c’est une institution divine c’est même la plus vieille institution sociale. Et cette institution a des règles qui aujourd’hui avec le rapprochement culturel peuvent être considérées comme règles universelles. Ce qui est vrai c’est que Une femme qui va d’hommes en hommes surtout celle qui a eu une relation officialisée aux yeux du publique ne peut susciter aucune admiration pour son record de maris. Nous ne parlons pas ici de dating. Il est permis de date ou d’être en relation avec qui tu veux mais dès lors que aux yeux du public tu es considéré comme la femme de x il faut respecter cela.
Même dans le showbiz, les femmes qui ont trop de record ça existe c’est certainement intéressant.Elles régalent les fantaisies des fanatiques et des hommes. Mais la perception que les gens ont de ces femmes la n’est pas toujours bonne. Le cas de Kim Kardashian’s et je la prend comme example parce qu’elle est célèbre elle a beaucoup de fans et beaucoup de détracteurs aussi . Elle est riche elle a utilisé tout ce qu’elle a pour devenir célèbre et riche. Bravo à elle et à sa maman pour la vision. Et oui, la maman a eu une vision de la réussite qu ‘Elle a mis en place et a exécuté pour ces filles. C’est une manière de voir les choses et on respecte. Cependant, nous voyons comment lorsque l’on parle de cette jeune femme, on ne peut s’empêcher de penser à son sex tape je le dis parce que ce n’est pas un secret c’est documenté ici là. Et d’ailleurs bien que mariée aujourd’hui beaucoup d’hommes de son parcours se permettent de temps en temps à la rabaisser en révélant les aventures d’antan. Et l’on peut imaginer ce que ça doit faire à monsieur son époux. Juste pour dire que ces femmes sont confrontées au testes de crédibilité.

Le showbiz n’est pas toujours un monde pourri. Il existe dans le showbiz des femmes , bien que célèbres, qui ont une vision conservatrice des relations amoureuses et du mariage. Elle sont nombreuses à Hollywood. En RDC on peut prendre l’exemple de maman Mbilia bel. Elle a eu ses moments de gloire a été présentée aux eu de tous comme l’amante de ‘une célèbre star “Mais elle a gardé et mérite le respect de tous jusqu’ aujourd’hui. Est ce que après cette star elle n’a pas refait sa vie. Bien sûr que si , mais comme elle a garder low profile ou profil bas, elle est toujours respectée jusqu’aujourd’hui . De même Aïcha Kone de la Côte d’Ivoire une très célèbre chanteuse respectée et respectable . Elle était dans un mariage polygamist ou il y avait 4 épouse selon les règles de la religion musulmane et à garder son respect et elle représente un modèle pour les jeunes femmes qui observe les règles de mariage selon cette culture . On peut aussi mettre Beyonce ou Alicia Keys dans la liste des femmes du showbiz respectable.
La deuxième raison c’est l’aspect éducatif. Lorsque l ‘on est homme public à travers ses œuvres et que l’on devient célèbre par ricochet ou homme public par association, par mariage etc..le public a le droit d’exiger de vous un degré de moralité . En fait, le statut de femme public ou d’homme public exige de vous une certaine tenue. Le public il est très jaloux il peut faire vous un homme célèbre, respecté mais il a le pouvoir de vous salir et de vous détruire surtout votre réputation. Un célèbre musicien congolais a dit dans une chanson en lingala et je vais essayer de traduire “on descent par l’arbre par lequel On est monté.”
Il ya des règles dans toute chose le Stardom respecte les regles du jeux. La femme d’une star on la veut exemplaire telle qu’ on nous l’ a présenté. Il n’est pas dit que le mariage avec une star n’est pas tumultueux bien sûr qu’il l’ai. Cependant, dès lors qu’une femne est présentée au public comme femme de ou épouse de, le public gardera cette image. Et pour ne pas être considérée comme femme au mœurs légères, il faut garder law profil sinon le public jugera .
En ce qui concerne le mariage, que l’on se trompe pas, le stardom ne doit pas nous tromper . D’ailleurs beaucoup d’entre eux mènent une vie de famille traditionnelle bien qu’étant star. Moins vous présenter votre vie au public plus vous garder votre dignité. Pour vivre heureux il faut Vivre cacher tout n’est pas bon a présenté au public.

Dans l’ensemble femme épanouie émancipée, libérée ne veux pas dire légèreté d’esprit. Le 8 mars approche , juste une opinion pour se souvenir de cette journée pour nous femmes modernes. Qu ‘est ce qu’elle 8 mars vous inspirée? Laisser vos commentaires

Mélanie P

In search for resolution to the economic crisis in central Africa

On june 16 2018, a meeting was held between the IMF board and the governor of the bank of Central African states known as BEAC. The purpose of the meeting was to have a « cordial and open discussion on progress under the strategy adopted by the BEAC to support the adjustment effort undertaken by theCEMAC member states, in response to the sharp decline in oil prices in 2014. »This is according to the statement released by the IMF: Statement by IMF Managing Director Christine Lagarde at the Conclusion of a Meeting with BEAC Governor Abbas Mahamat Tolli

it said in the release that in response to the decline of oil prices, the BEAC has adopted the following measures -tighter monetary policies, elimination of direct monetary financing of budgets, and ambitious reforms to modernize the BEAC governance and operations. These measure help to stop the decline in BEAC official reserves in 2017.

The CEMAC  countries, judging by the release, still have a lot of work to do. They need to continue implementing the BEAC policies and reforms  in order to achieve fiscal and financial objectives recommended by the IMF, if they want to qualify for an adjustment program. It is also important notice that on that same Friday it was announced that the price of oil has risen to the mid $60.00. Does this give a leverage of négociations for the countries of the CEMAC?

Is the Congo Brazzaville on the path for debt relief ?

The answer to this simple question will be yes.  However, a press release of April 19 2018 by the IM makes it difficult to answer by a simple yes to this question. In according to that press release the republic of Congo and the IMF came to an “understanding”, whatever that really mean. One thing is sure that the IMF and the authorities of the republic of Congo have concluded their negotiations on April the 18th. These negotiations started on April the 3rd of 2018. The purpose of these negotiations was according to the IMF press release number 18/137, to discuss the Congolese authorities economic, and financial program and possible financial support by the IMF.

After 15 days of work, the parties to the negotiations came to the conclusion that the Congolese authorities still have a lot of work to do in order to secure support from the IMF. Basically, the Congolese authorities need to take “bold and immediate governance reforms to put into effect the government proclaimed intention to make a break with the past policies and practices.” Said the IMF press release.

The Congolese authorities on their part have pledged to  publish governance study that guide future reforms in the area of governance, transparency and public finance management, to establish an independent anti corruption body with full investigation powers and an asset declaration system for high level officials, to reinforce oversight over large investment projects and state owned enterprises such as oil companies, to report fully to the parliament and the population on the management of natural and large infrastructure investment projects, to enhance transparency in oil sector with view to increase the share of the state in the nation natural resources, to approach all companies exploiting natural resources with time bound requests to declare any claims they may have on the government share of resources .

This decisions are necessary in order for the country to secure a debt relief. This are the requirements that the IMF are making to the authorities have the Congo.  the country is in deep recession.  Judging from all that is been put out through the press release are officials statements,  the negotiations with the IMF are still focused on the economic based on resources and especially oil. Among the recommendations of the IMF, is the the need for the Congolese authorities to ” develop capacity to systematically reconcile all government transactions backed by natural resources.” The IMF meaning its staffs, also thinks that a strong participation of civil society will be critical for the success of the governance reforms. The IMF and the Congolese authorities economic talks mainly focused on auditing the oil sector in order for the country to regain confidence of the investors in order to secure a debt relief. If this mission that started about a year ago purpose is to audit the oil sector, it will be a failure on a long run. The Congo Brazzaville has always been under some type of program by the IMF. In the 90, the program was called structural adjustments program. And of course , because the Congo Brazzaville is one of those resources rich countries of Guinea Golf, any program that the IMF and its partners will implement will be guaranteed by natural resources. Frankly, it is kind of strange why it is taking so long  to put the country on such a program, especially when the work they have been doing is mostly oriented on natural resources. it seems like the authorities are still hoping for the oil price to pick up to a level it was 4 to 5 years ago.

When a country is in deep recession like the Congo Brazzaville is in right now, without being an economist, it is fair to say the solutions should come from a broader economic picture. It is important for the Congo Brazzaville authorities to realize that the solution to the country’s financial problems can be found beyond the equation called debt plus oil equal economy. This is a recipe for failure and it has always been. There is a say that bankruptcy is not always a bad thing. It strange how in the middle of talks with the IMF, a meeting of all finance ministers of the CFA zone countries is held in Brazzaville. And at the end of the meeting, a pledge is made my the French finance minister to help the Congo brazzaville with 135 millions Euro in aid which is actually another debt that will be guaranteed by the future oil production of the Congo. How can you pledge to land such amount to a country that is in default and unable to pay its debts?

The Congo will be better of focusing on non oil economy by developing a private sector and reorganizing its fiscal system. After the fall of crude oil prices, many countries, whether it is in Africa or Asia that relied on oil for their economy were in deep trouble. Most of them made a shift to non oil economy, and the results has been spectacular for some of them . This is the case for many Asian countries such as Saudi Arabia or Kuwait. Many economic experts have been noticing there is an economic rebound in this part of the world by the end of 2017. the predictions are the economy of countries such as Saudi Arabia will fully recover by the year 2018.  how did these countries recover quickly compare to those of Africa such as the Congo Brazzaville?  well , in the case of Saudi Arabia for example, the country entered into two years of austerity , and rolled out a plans that balance the need to rebuild state coffers while avoiding crippling private business said an article on Bloomberg markets of December 2017. A shift to non oil economy made a different. In fact, non oil economy is an engine to job creation. while assessing the situation of Timor Leste, the Asian bank of development prescribe the same path for this country to  attain a sustainable economic results.

The way forward for the Congo Brazzaville is to create a vigorous private sector  in order to grow the economy and improve the livelihood of its population.  for the private sector to be vigorous, the authorities need to improve the investments climate y enhancing dialogue among the population and the authorities,  to strengthen private sector contracts and create  a judicial system that is capable of settling commercial dispute in timely manner.  It is said that “a government is more likely to design credible and workable reforms when its ministries work together in coordinated way and when it engages with the private sector. In the Congo Brazzaville women are really active in the private sector.  However, the private sector is still informal.  Formalizing these activities that women participate in will  be beneficial for the government in order to collect revenue. The Congo also need to rethink its fiscal system. It is safe to say that in the case of the there is not really a need of reform when it come to tax issues. The problem is enforcement of the system. and this is what the negotiation mission program work on with the authorities of Brazzaville. and certainly there are working really hard to raise money that the state need in order to be operational. The Congo also need to rethink its educational system. It is clear from the way the public finances are  managed, there is an issue of promoting mathematics, accounting or public accounting.  In the Congolese educational system, by the time student enter high school, they get to pick their specialty too early. Students will choose to focus subject related to literature( philosophy, franc,  history…) or to science( mathematics, chemistry, physics, biology). Early on in their life students will neglect either or subjects. Those who have chosen literature will neglect all science subjects and vice versa. But in the real world you will need all these subject matters.

The Congo is indeed on a path to get on one of those IMF programs and get its debt relief, would it be a sustainable program certainly not if there is not a serious review of the fiscal system and a promotion of the private sector.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0

The IMF is back in the Congo Brazzaville

img_2826

On April the 3rd of 2018, experts from the IMF came back to the Congo Brazzaville to continue négociations on country’s debt. This is the third time that the IMF has been in the country in order to bail it out from debts. The Congo has been seeking debts relief from the IMF because, 6 years after the country received a debt relief from this same institution, the government debt reached 77% of its GDP, exceeding the 70% limit imposed by the institutions called the CEMAC or the Central African economic and monetary community.

A country with a lot of potentiality

The Congo is strategically positioned in central Africa with a coastal front on the Atlantic Ocean and a deep water port in Pointe-Noire. For many years, the Congo Brazzaville played a crucial economic role in the Central Africa region. In fact, the country played the transit role in the region. In fact, many of the surrounding countries used its infrastructures for the transportation of their merchandise . Those days are long gone. However, this strategic position can still benefit the country.

The Congo also has a good natural resources base. As many of its peers in the central part of Africa, the Congo is a oil producer. And its economy mainly relies on the production of oil. The multinationals such as Total( French company), ENI (Italian multinational), the SNCP( National oil company) and some others are the main actors in the oil production activities.

Besides oil, this country in the middle of Africa is also rich of its forests which as we know is really important in world. The forest of the basin of Congo pays a second most important role in regulating the world climate.Saving the Congo basin . Other minerals such manganese, gold, potassium and many more. A big land that is arable and good for agriculture activities. Basically the country has all traits needed for an economic development. But why the country is having the financial crisis.

The roots of the financial debts in the Congo Brazzaville

The Congo Brazzaville crédit rating is D. Meaning the country has been unable to repay its massive debts to his creditors. The Congo has always been at risk of economic crisis because of its debt structure. According to an article Congo hidden debt darkens the outlook country rating the problem of the Congo is rooted in the structure of the date. In fact , the creditors of the Congo Brazzaville are mostly trading houses who are according to the author of the article, those lenders who are willing to “regularly lend money to resource rich clients in financial distress, when other lenders walk away.” The bottom line is this trading houses takes the risks of lending money to oil or resources rich countries regardless of its credit rating. These trading houses also charge really high interest since the money to repay their debt come from the production of oil. This is the gamble the trading houses such as Trafigura and Glencore took. These two creditors lent about $2 billions to the republic of Congo taking the risk of relying on oil revenue.And between 2005 and 2014 the Congo had its boom in oil production which in 2015 help the country to get its debt relief from the IMF.

However by 2014, the price of oil fell. Since then, the country has been unable to repay its debts. The solution country’s officials took was to seek debt relief from the IMF. The last time the IMF was in the Congo back in June of 2017 for the négociation, the organization officials pressure the country to take austerity measures in order to hope for credits: among those measures are spending cuts, work on good governance, give up on major infrastructure projects and many other. The population has been suffering from this situation. Families have been unable to meet their needs. Can the fall of oil prices be the only issues to the financial problems of the Congo.

Absolutely not, the Congo for many years has mainly relied on oil production for its economy.

The problem that the Congo Brazzaville is facing goes beyond the fact that the country bet on oil production and prices to repay its debts.

It is a deeper macroeconomic issue. It is important to consider that bigger picture. To understand all of this, economics 101 books will help. The theory of buyers and sellers who make decisions based upon what is their best interest ought to be considered. Inflation, unemployment, business cycle, fiscal policies and so for are important elements of the economy.

Between 2002 and 2014, years when the price of oil reached more than $100 per barrel , the country had its oil production boom ever with a lot of money coming in. It is safe to say that the oil production boom did not translate in a sustainable economic development .At the same period, there has been a failure of fiscal management. The Congo Brazzaville has fiscal a system that is govern by a tax code named ” code général des impôts” and also by diverse finance laws which are voted each year. These diverse finance laws are a set of instructions on how to apply to laws . And for 2017, instructions can be found in the fiscal law number 31-2016 of December 2016. This just to say that the country is armed with all the necessary tools to become turn around its economy,

However, like many of its peers in central Africa, the country is plagued with a corruption system that overall shadows all its strength and opportunities. Almost, all businesses that operate in the country are active or passive actors of that corruption. It is alleged that certain multinationals or may be most of them do not pay taxes at the regular rates set by the country’s tax code. If they happen to pay, it is alleged that the money do not reach its destination which is the public treasury of the Congo Brazzaville.

The IMF mission in the Congo put the question of corruption on the table and many other measures as a premise for qualifying the country for an structural adjustment program in order to fix the country’s debt problems. Hopefully, this time around, the négociations get a good outcome for the people of the Congo Brazzaville. Because at the end of the day it should be about them. But fixing a debt problem by contracted other debts is a not the best way to go. Spending versus revenues is the best way to go. And revenues should not only come from the production of oil which is actually a “curse” for the Congo Brazzaville. The revenues should come from a rigorous application of country ‘s fiscal laws. What will be the best mechanism to used to avoid corruption and actually for Congolese tax revenues to reach the public treasury? This is a question for another discussion .

Ideas for Easter diner

Tomorrow is Easter. Christians all over the World will celebrate the resurrection of Jesus Christ, for it is supposed to be the day when Jesus rose from the death. So, it is an important religious day for the believers of Christian teaching of the resurrection mysteries.

It is also an occasion for families to get together around a table to share a diner. What should we have for Easter diner?

The traditional Easter menu should be for entree eggs mimosa or devil eggs, roasted lamb or turkey. For side dish,we can have steamed carrots, sautéed green beans or sautéed spinach. A diner can not be complete without a dessert. Our suggestions for dessert are chocolate strawberries which is ideal dessert for the occasion . But, you can pick any other dessert such us tarts or pie. My favorite is the strawberries short cake.

For more informations on recipes click Cuisine

The difficulties of saving the Congo basin from deforestation

The Congo basin play an important role in regulating the world climate. That is why the UN has approved a financial mechanism to curb deforestation. The countries of the Congo basin have been turning to other power for loans. Many projects have been given to partners who are not really concerned about global warming Many contracts have been signed here and there for economic reasons. However, this has an impact on the global mechanisms to curb deforestation.

According to Marlow Hood the only UN-approved financial mechanism to curb deforestation, a key driver of global warming, has bulldozed the rights of forest-dwelling peoples on three continents and needs to be fixed, experts say. The latest sign that these schemes — which pay to restore tropical forests rather than cut them down — are falling short comes from the Democratic

Republic of Congo (DRC), where 20 pilot projects in Mai-Ndombe province have upended indigenous communities, according to a detailed report from the Rights and Resources Initiative (RRI), a Washington DC-based research group. Backed by the DRC government and international financing, private companies that manage huge tracts of forest have ignored the land rights of local peoples, engineered displacements, and avoided prior consent requirements, the report says.

They have also failed to share the windfall such programmes can bring, said lead author Marine Gauthier, who has monitored the projects in the western province of Mai-Ndombe since 2012.

“Indigenous peoples simply do not benefit from REDD+ because there is no benefit-sharing plan in place,” she told AFP, using the UN acronym for Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation. So far, more than $90 million (73 million euros) have been disbursed or committed in the province for forest-related climate change projects.

Funding from Norway, France, Britain, the European Union and the UnitedStates, along with private sources and NGOs, is funnelled through the World Bank’s Forest Carbon Partnership Facility. Destroying forests intensifies global warming in two ways. Losing a wooded area the size of Greece each year not only reduces Earth’s capacity to absorb carbon dioxide, it releases huge amounts of the planet-warming gas into the atmosphere, accounting for nearly a fifth of global emissions.

– Tension unresolved –

Tropical forests provide livelihoods and anchor the cultural identities of at least 250 million indigenous people. Research has shown that stewardship by local communities significantly slows the pace of deforestation.

“Unfortunately, REDD+ projects in the DRC — as currently structured — are channelling money to private sector actors who do not have the same incentives to protect the forests,” said Alain Frechette, RRI’s director of strategic analysis. Negotiated under the UN’s 1992 climate change treaty, REDD+ projects began a decade ago, but many are on hold until 2020, when the mechanism’s “strategic framework” will be finalised.

In the meantime, it is a work in progress. Indeed, pilot programmes in dozens of countries in Latin America, Asia and Africa have, all too often, shortchanged local communities and underperformed as a bulkhead against climate change — their primary goal.

“REDD+ is evolving in a context of rights abuses, displacement and dispossession, threats and harassment over territories, and the repression and assassination of environmental activists by state and private forces,” the non-profit Center for International Forestry Research (CIFOR) found in a 2017 review of academic literature.More than 200 environmental campaigners, nearly half from indigenous tribes, were murdered around the world in 2016 alone, according to watchdog Global Witness.

– Corruption a key concern –

“It is unclear how indigenous peoples will benefit from REDD+,” the CIFOR review concluded. “The tension between conserving carbon stocks” — the CO2 locked in standing forests — “and providing rights and livelihoods has not been solved.”Corruption in countries with weak governance has been a major concern.

In the DRC — home to 50 percent of Africa’s tropical forests — abuses related to land tenure conflicts have also turned violent, though not, so far, within REDD+ projects, Gauthier said. As far back as the 1970s, some 6,000 Batwa Pygmies were forcibly expelled from the Kahuzi Biega National Park — collateral damage to a conservation project.

In Mai-Ndombe, another group of pygmies were recently barred by foreign concession holders with a REDD+ contract from using traditional slash-and-burn agriculture because their ancestral forests had already been severely degraded by industrial logging operations.

“The situation is highly conflictual,” said Gauthier. By design, REDD+ pays to reduce CO2 emissions from deforestation, but not for keeping healthy forests intact.

This, critics say, can create perverse incentives. A company in Mai-Ndombe, for example, recently cleared a wooded area under a logging concession, and then applied for a “conservation concession” on the same tract.

“After getting money from harvesting the trees, in other words, they want to get REDD+ money to plant some more,” Gauthier said. The solution, many experts say, is not to scrap REDD+. “REDD+ has brought unparalleled attention to the importance of forests in the global strategy to fight climate change,” said Frechette.

“But there are fundamental flaws in its conception, especially the lack ofimportance given to rights of indigenous peoples. It needs to be fixed.”

©️AFP