La flambee d’accusations contre les hommes et leur impact sur le feminisme.

Comme nous l’avons tous constaté, il y a eu recemment une flambée d’accusations contre les hommes influents . Ces accusations ont évidemment été renforcées par le mouvement que l’on appelle “Me too mouvement” en Amérique. Mais il faut avouer c’est un mouvement qui est mondialise. pour ne pas dire apprécié un peu partout dans le monde. Le Me too mouvement comme nous l’avons expliqué dans l’un de nos précédons articles Une autre victoire pour le « Me too » movement, a été a l’origine de plusieurs victoires pour la gente féminine. C’est un mouvement qui a des grandes mérites du fait qu’il a renforcé pour les femmes; le droit d’être écoutée, le droit de raconter son histoire et bien entendu le droit à la justice qui auparavant était étouffé par le rang social des auteurs des crimes comme le harcèlement sexuel, les viols ou la pression morale que les femmes subissent d’une manière général. Il faut aussi rappeler que le mouvement Me too a ete initié par Tarana Burke sur my space en 2006.

Elle également a été victime d’harcèlement sexuel. Elle a donc crée ce mouvement pour lutter cela. Cependant, avec cette “pandémie d’accusations” contre les hommes influents ,la question se pose a nous de savoir si toutes les accusations méritent l’attention que l’on leur apportent. Est ce que le mouvement ne risque t’il pas d’aliéner l’essence même du féminisme a savoir l’aspiration a l’égalité entre les genres?

Le mérite du mouvement “me too mouvement” est d’avoir mis a nu non seulement les cas harcèlements sexuels que les femmes subissaient dans le milieu professionnel, mais aussi les difficultés pour celles ci d’aller à l’encontre des auteurs des crimes, d’en parler sans courir les risques de perdre leur boulot; mais également l’obstacle à la justice que le rang social des hommes influents représente. Aussi avec l’apparition de ce mouvement, les femmes ont acquis le droit d’être écoutées , le droit de raconter leurs histoires sans être inquiétées des représailles . C’est a travers ce mouvement, que nombreuses femmes venant des différents domaines de la société ont eu le courage de raconter leurs histoires. Et pour la plus part d’entre elles, justice a été faite. De nombreux hommes influents ont été condamnes pour viol, harcèlements… Pas besoin de les citer, leur noms sont partout dans les medias.

Mais ce mouvement a pris une ampleur mondiale. Et au Congo, en RDC spécialement c’est dans le milieu religieux qu’il a plus eu de résonance. En effet, depuis l’annee dernière, le milieu religieux et spécialement l’Eglise de reveil a connu une flambee d’accusations de nature sexuelle a l’egard des dirigeants de l’eglise. Ceci a eveille la conscience des gens sur les dangers que l’on peut retrouver aux sein de l’eglise, a savoir possibilite d’harcelements sexuels, viols et que sais je encore. Il faut en passant signaler que ces vices ne sont pas seulement retrouvés dans l’Eglise de réveil. En effet, l’église Catholique a aussi eu sa dose de scandales sexuels plus precisemement des cas de pedophilie qui ont ete dénoncés un peu partout dans le monde. Des cas qui ont d’ailleurs terni l’image de l’Eglise. Ces accusations ne pas seulement faites contre les hommes d’Eglise. Elles sont aussi faites contre les hommes dans le monde du Showbiz, et les hommes politiques. Pas besoin de citer les noms car il suffit d’un click sur google pour en savoir d’avantage. En tout cas, la liste est longue. Cependant, est ce que le fait qu’aujourd’hui les femmes aient le droit d’etre ecoutees, de raconter leur histoire et d’avoir droit a la justice que d’ailleurs elles meritent, doit nous empecher de nous questionner sur leurs motives? de nous refreiner de tout jugement jusqu’à ce que justice soit faite?

Avant de repondre a cette question nous rappelons que notre intention ici n’est pas de juger les victimes. Elle n’est pas non plus faire une faveur aux hommes influents d’ailleurs il n’en ont pas besoin. Nous voulons aussi rappeler que les droits de la femme c’est la raison de notre existence. Et donc quiconque se sent lése par un homme qu’il soit influent ou pas a le droit de raconter son histoire, a le droit d’etre ecoute et a droit a la justice. Cependant, nous n’allons nous empecher d’emettre les inquietudes sur cette multitudes d’accusations et l’ impact néfaste qu’elles peuvent avoir sur le feminisme. Cela dit nous allons rappeler que le premier questionnement qui avait attire notre attention c’est celui de koffi Olomide. Lors d’une emission YouTube, il a dit que sans vouloir enerver la gente feminine il se demandait si un viol dénoncé 10 ans après les faits peut etre réellement considéré comme viol ou règlement de compte. Et lorsque nous avons ecris un article a propos un viol denonce 10 ans ou 15 ans apres les faits: crime ou reglement de compte?, nous avons conclu que finalement les hommes influents ignoraient l’ampleur du pouvoir que leur accordait leur rang social. Et nous nous sommes donnees le devoir de rappeler dans cet article que, le actes de viols ou d’harcelements sexuels peuvent etre explicites ou implicites. De ce fait, un acte d’harcèlement peut être perçu différemment dépendant de si l’appréciation est faite par la victime ou de l’auteur de l’acte. Il faut aussi rappeler en passant que Mr Koffi Olomide a été lui meme accusé de viol par les danseuses de son groupe musical mais a été acquitté par la cour d’appel de Nanterres.

Ce que nous remarquons aujourd’hui est que les victimes des viols sont devenus de plus en sophistiqués. Avant de se proclamer victime ou de raconter leurs histoires, elles se rassurent de securiser les sex tapes ou visualiser les actes qu’elles ont entrepris avec ces hommes influents. Puis, elles les publient sur les réseaux sociaux. Et on remarque plus un penchant vers la mediatisation des faits au detriement de la recherche de justice. En tout cas, c’est cela que l’on remarque ces derniers temps: une veritable “sensualisation”des crimes dans les medias et spécialement sur les sociaux medias. Etant donnée l’ampleur du pouvoir des medias, ils destituent des vies et des réputations avant que la justice fasse son travail. L’autre danger que l’on court ici est celui de recompenser la débaucher. En effet, comme on dit en anglais it takes two to tango. Bien que les femmes soient souvent des victimes d’harcelements sexuels par les hommes influents, elles (les femmes) possèdent aussi un pouvoir énorme que l’on a tendance à ignorer parfois. Ce pouvoir c’est celui d’influencer les hommes, de les manipuler pour obtenir un certain rang social, une visibilité, une promotion, des biens matériels, une opportunité d’emploi, une maison, un compte en banque, en tout cas la liste est longue. Aussi, il n’est pas toujours facile de distinguer cette ligne fine entre les deux , c’est à dire qui est le véritable la victime. c’est pour cela que nous voulons manoeuvrer ici avec beaucoup d’attentions ce que nous disons. La ligne est trop fine et risque d’aliener le mouvement feministe dans son essence.

L’essence du féminisme est la recherche de l’egalite des droits entre les genres. C’est pour cela que, lorsque les femmes ont obtenu leurs droits au travail, au vote, a une promotion, nous nous sommes toutes mis à les célébrer et les chérir. Bien entendu, apres avoir obtenu tout cela le combat de la femme a changé de nature. Il est passé aux discriminations plus subtiles tels que le harcèlement sexuel, la pression morale, viol etc..Tout de même à l’allure où vont les choses, le “Me too movment” court le risque d’aliéner l’essence meme du feminism a savoir l’égalité des genres. En effet, bien que la majorite des accusations que les femmes font soient fondees et que pour la plus part elles soient présentées devant les organes judiciaires qui par la suite font justice à qui de droit; il y a aussi des accusations qui n’ont aucune valeur juridique et ont pour motif de nuire à la réputation de certains hommes influents. Non encore une fois, nous ne défendons pas les hommes. Mais lorsqu’une accusation n’est pas faite devant un organe judiciaire approprie , mais plus tot dans les medias, il est permis d’en questionner les motives. En realite, ceci plus tôt que de créer l’egalite des droits , crée de nouvelles victimes. Les hommes deviennent alors les victimes des femmes tres sophistiquees qui se rassurent qu’elles securisent des videos ou images pour bien faire le chantage et se faire récompenser. À ce moment là, le féminismes a mon sens aura failli, car au lieu d’aboutir a sa mission primordiale qui est l’egalite entre l’homme et la femme, il aurait engendré des victimes. C’est ce que les anglophones appellent reverse psychology.

Et en terme de relations professionelles, l’impact de ces accusations est très énorme. Mon mari et moi discutons souvent d’un homme politique de la place qui a une fois dit qu’il ne peut pas être seul dans salle avec une femme, même-ci ceci est dans un cadre professionel sans que son épouse ne soit présente. Mon mari et moi au départ trouvions que c’etait aberrant de sa part d’avoir un tel raisonnement. Mais en fin de compte , l ‘on s’est rendu compte que cet homme n’a pas tort . Car avec les tendances du moment, toute action est sujet a interprétation , surtout en absence d’un témoin occulaire par exemple. Les hommes doivent être donc très prudents dans leurs actions. Ceci a aussi la potentialité d’entraver la productivité dans la mesures ou les hommes risqueraient d’éviter de travailler avec les femmes de peur de se faire victimiser ou pour éviter les perceptions subjectives que quiconque ne peut contrôler. Ceci crée une méfiance de part et d’autre, rendant donc la collaboration entre les hommes et les femmes impossible.

Finalement, le point que l’on veut émettre ici est que oui il faut remettre les pieds sur les pédales et réfléchir sur les dangers que court le féminisme avec cette flambée d’accusations d’indiscrétions sexuelles contre les hommes influents. Oui une femme a le droit à la justice, a le droit d’être écoutée, de raconter son histoire et même le droit d’être crue. Mais, il faut pas non plus tomber dans le piège de récompenser la débauche et victimiser les hommes. Ceci peut conduire à l’aliénation de l’essence même du féminisme à savoir la recherche de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: