Virus et population : pensons les liens plutôt que la guerre

Pour surmonter la crise sanitaire, il faut penser la continuité de notre existence mais aussi celle du virus, estime le philosophe Gerard de Vries, qui analyse la pandémie à partir des travaux de Bruno Latour. Tribune. Depuis le début de la crise qui ébranle notre monde, on a présenté la lutte contre l’épidémie de coronavirus comme une «guerre» que la société est censée livrer à un ennemi invisible et mortel, un adversaire naturel. Personne ne…
— Read on www.msn.com/fr-fr/actualite/france/virus-et-population-pensons-les-liens-plutôt-que-la-guerre/ar-BB1440Wi

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: